Vendredi 19 juillet 2019

Ventes publiques

Jean-Pierre Osenat réélu à la tête du syndicat des commissaires-priseurs

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 1 décembre 2017 - 468 mots

PARIS

PARIS [01.12.17] – Le commissaire-priseur Jean-Pierre Osenat a été réélu pour la quatrième fois à la présidence du Syndicat national des maisons de vente volontaire (Symev). Damien Leclère a été écarté du conseil d’administration.

Jean-Pierre Osenat
Jean-Pierre Osenat
© photo Osenat

Réélu Président du Symev par 73 voix sur 77 (sur les 120 adhérents du Symev), c’est un vote massif qui s’est prononcé en faveur du commissaire-priseur qui exerce son métier depuis presque 40 ans - à Fontainebleau où il s’est distingué en organisant des ventes Empire autour de Napoléon. « Je suis touché d’avoir recueilli autant de voix, c’est une confiance qui m’honore. Ma philosophie reste la même, je veux simplifier les choses et j’espère que rapidement, nous pourrons supprimer le Conseil des ventes et le Symev pour faire un seul et même organisme. Plein de sujets sont sur la table et la régulation des opérateurs de vente n’est pas l’unique travail du syndicat, à une période charnière de l’évolution des commissaires-priseurs », a commenté le président à l’issue du vote.

Il va occuper ce poste pour la quatrième fois, pour un mandat de trois ans, lui qui fut l'un des membres fondateurs du syndicat en 2002. Elu déjà en 2003 où il avait succédé à Hervé Poulain, il a repris la tête du Symev en 2011.

35 candidats se présentaient au Conseil d’administration - qui ne compte que 30 places. Aussi, cinq n’ont pas été élus ou réélus, dont le vice-président de l’organisation syndicale, Damien Leclère, commissaire-priseur à Marseille et Drouot et remplacé par Vincent Sarrou. « Je regrette profondément le départ de Damien Leclère, mais la démocratie a parlé », a confié le président. « Jean-Pierre Osenat a décidé de se représenter pour un quatrième mandat. Je trouve cela regrettable mais j’en ai pris acte », a indiqué Damien Leclère, avant d’ajouter qu’« une majorité des adhérents du syndicat ne s'est pas retrouvée dans ce que j’incarne et la vision de l'avenir de notre métier que je propose. Je continuerai de travailler pour que les commissaires priseurs prennent conscience qu'agir collectivement est un impératif pour continuer à exister. Je trouvais que le moment été opportun pour une génération de passer la main mais cela n’a pas été l’analyse de Jean-Pierre Osenat ». Visiblement, les commissaires-priseurs français campent sur leurs positions et ne sont pas encore prêts à accueillir à la tête de leur organisation professionnelle un peu de sang neuf.

Le Symev a procédé au renouvellement de son bureau, qui passe de 11 à 14 membres. Nicolas de Moustier (Tajan) devient secrétaire général - en remplacement de Stéphanie Ibanez (Christie’s) - laissant son ancien poste de secrétaire général adjoint à David Kahn (Kahn & associés) tandis qu’Eric Pillon reste trésorier. Font également leur entrée au sein du bureau : Stéphane Aubert (Artcurial), Camille de Foresta (Christie’s) ou encore Carole Jezequel (Rennes Enchères).

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque