Justice

Gagosian et Koons de nouveau poursuivis en justice

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 mai 2018

NEW YORK / ETATS-UNIS

En un mois, le marchand et l’artiste ont été poursuivis deux fois en justice pour non livraison d’oeuvres en partie déjà réglées.

 Jeff Koons Balloon Venus (Hohlen Fels), magenta
Jeff Koons, Balloon Venus (Hohlen Fels), magenta, acier inoxydable, 259,1 x 121,9 x 127 cm, 2008-2012, édition de 5 : magenta, rouge, violet, jaune et orange

Les ennuis continuent pour Jeff Koons. Après le collectionneur Steven Tananbaum, c’est au tour du producteur hollywoodien de Matrix (1999) et de L’arme fatale (1987), Joël Silver, de poursuivre l’artiste.  Il avait commandé à ce dernier en 2014 une version de Balloon Venus Hohlen Fels  pour une livraison prévue en juin 2017. Malgré un acompte versé de 3,2 millions de dollars (2,6 M€), le prix total étant de 8 millions de dollars (6,6 M€), les délais de livraison n’ont cessé d'être repoussés. Le 29 avril 2018 le producteur a donc assigné le studio de Jeff Koons et la galerie de Larry Gagosian en justice, devant la cour suprême de Manhattan. Ce cas est similaire à celui de Steven Tananbaum, dont la plainte du 19 avril 2018 repose sur la non livraison de trois oeuvres de l’artiste américain. 

Ce sont les derniers rebondissements qui ont agacé Joël Silver. En janvier 2018, le marchand américain, Larry Gagosian lui annonce que l’oeuvre aura un retard de deux ans, dû selon le galeriste à des difficultés techniques, et serait finie en juillet 2019. Joël Silver, qui souhaitait d’abord annuler sa commande, fut contraint d'accepter les nouvelles conditions, sous peine de perdre les 3,2 millions de dollars déjà engagés. Mais lorsqu’il signe le nouveau contrat, la date est de nouveau retardée pour décembre 2020. 

Les deux collectionneurs, Joel Silver et Steven Tananbaum, pointe un montage financier frauduleux, dans lequel l'argent entrant n’aurait pas servi à la conception de leurs oeuvres mais à celle d’autres pièces, entraînant ainsi des retards à répétition. Si Joël Silver gagne le procés, il pourrait être remboursé de la totalité de l'acompte versé et des frais de justice. 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque