Vendredi 17 septembre 2021

Foire

Art Paris lance la saison des foires

Par Anne-Cécile Sanchez · Le Journal des Arts

Le 8 septembre 2021 - 840 mots

PARIS

S’installant dans le Grand Palais éphémère, Art Paris ouvre la saison des foires avec une sélection majoritairement française dont plusieurs galeries référencées qui viennent pour la première fois.

Le Grand Palais Éphémère. © Wilmotte & Associés Architectes
Le Grand Palais Éphémère.
© Wilmotte & Associés Architectes

Paris. En 2020, malgré un calendrier des foires sinistré, Art Paris fut la première et finalement la seule foire de la rentrée à s’être tenue physiquement. La revoici aux avant-postes puisqu’elle se positionne, du 9 au 12 septembre, un mois avant la Frieze London et la Fiac, et quinze jours avant Art Basel 2021 en Suisse. Une particularité cette année : elle inaugure le tout nouveau Grand Palais éphémère. Une gageure ? « Trois semaines après la fin de l’édition 2020, qui avait été reportée à deux reprises, nous organisions le comité de cette édition 2021. C’était intense, mais nous étions portés par cette énergie formidable que nous avaient communiquée les exposants et le public », se rappelle Guillaume Piens, le commissaire général. Et sans doute aussi par un sentiment de soulagement proche de l’euphorie au vu des nombreux obstacles surmontés.

Pour autant, un an plus tard, et bien qu’entre-temps une partie de la population française et étrangère se soit vaccinée, les incertitudes liées à la crise sanitaire ne sont pas levées. « Quoiqu’il arrive, début septembre sera encore le meilleur créneau », estime Guillaume Piens, qui croit également à une montée en puissance de Paris sur la scène internationale. « On constate une dynamique, une attractivité de la capitale où de nouvelles galeries étrangères viennent s’installer. C’est très positif. » Preuve que le contexte est légèrement plus favorable cette année, cette 23e édition compte davantage de participants que la précédente : cent quarante galeries d’art moderne et contemporain, contre cent treize en 2020. Les provenances sont également plus diversifiées avec quelques galeries étrangères dont Joeun Gallery (Séoul), Galería de los misiones (Montevideo), la Balsa Arte (Bogota, Medellín), Christopher Cutts gallery (Toronto), Véronique Rieffel (Abidjan) et une quinzaine de galeries européennes, comme Boulakia (Londres) ou Alex Schlesinger (Zurich).

Le stand de la galerie Almine Rech à Art Paris 2021 © Photo Clotilde Bednarek / LeJournaldesArts.fr
Le stand de la galerie Almine Rech à Art Paris 2021.
© Photo Clotilde Bednarek / LeJournaldesArts.fr

Après avoir séduit en 2020 un marchand aussi éminent que Perrotin, qui reprend un stand cette année, Art Paris attire à sa suite plusieurs nouveaux venus importants : Almine Rech, Danyzs, Continua, Frank Elbaz, Kamel Mennour, Massimo de Carlo, Thaddeus Ropac rejoignent les galeries Nathalie Obadia et Templon, fidèles à l’événement depuis ses débuts. En tout, la foire a ainsi en commun une quinzaine d’exposants avec la Fiac, dont les galeries Art : Concept, Mitterrand, Loevenbruck, Kreo… Parmi ceux connus pour la qualité de leur programmation, on note la venue de Martine Aboucaya et de Françoise Livinec, mais aussi le retour des galeries Jean Fournier, Suzanne Tarasiève ou Sator, absentes en 2020.

Des stands plus grands qu’au Grand Palais

En s’installant dans la structure éphémère conçue par Jean-Michel Wilmotte face à la tour Eiffel, Art Paris perd de la superficie et passe de 6 500 à 5 500 mètres carrés environ. Sa sélection s’en ressent puisque la foire compte dix exposants de moins que dans sa configuration d’avant la pandémie en 2019 au Grand Palais. Plus d’un tiers des exposants sont par ailleurs renouvelés par rapport à l’édition précédente : une trentaine de galeries qui avaient quitté les allées y reviennent, telles que Lelong & Co et Mitterrand, et une vingtaine de marchands font leur entrée dans la sélection pour la première fois. En revanche, la foire se distingue par la surface moyenne des stands, nettement plus importante que ceux de la prochaine Fiac, plusieurs exposants occupant 80 voire 100 mètres carrés, quand la surface maximale des stands de la Fiac, qui accueille davantage d’exposants, sera limitée cette année à 65 mètres carrés.

Le stand de la galerie Lelong & Co.  à Art Paris 2021 © Photo Clotilde Bednarek / LeJournaldesArts.fr
Le stand de la galerie Lelong & Co. à Art Paris 2021.
© Photo Clotilde Bednarek / LeJournaldesArts.fr
Une ligne éditoriale axée sur la scène française

Si cette 23e édition partage davantage d’exposants avec la Fiac, Art Paris entend toutefois défendre son identité. Celle-ci se définit selon Guillaume Piens par une forte proportion d’œuvres d’artistes français (près des deux tiers des galeries sont françaises, soit un rapport exactement inverse à celui de la Fiac) et une ligne éditoriale qui promeut la scène hexagonale, par exemple à travers le focus confié cette année au commissaire indépendant Hervé Mikaeloff. Sur le thème « Portrait et figuration », celui-ci mettra en avant une vingtaine d’artistes français repérés sur les cimaises, avec une prédilection pour la peinture, « très présente sur cette édition », affirme Guillaume Piens. Le commissaire général d’Art Paris souligne également la mixité de la sélection qui ménage des équilibres, entre des galeries prestigieuses et d’autres totalement inconnues, revendiquant ainsi comme une particularité ce qui pourrait sembler être un de ses points faibles. Une poignée de jeunes galeries comme Pauline Pavec ou la galerie Marguo trouvent leur place dans cet « écosystème » sous la bannière du secteur « Promesses ».

Quant aux prix des œuvres en vente, la fourchette haute devrait être comprise entre 40 000 et 60 000 euros, avec quelques pièces affichées jusqu’à 250 000 euros, mais aucun record excédant le million, comme cela peut s’observer à la Fiac.

Quel public peut-on s’attendre à voir du 9 au 12 septembre ? « Nous attendons des collectionneurs du Luxembourg, de Suisse, de Belgique, et bien sûr, de toute la France », assure Guillaume Piens.

Art Paris,
du 9 au 12 septembre, 7, plateau Joffre, 75007 Paris.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°572 du 3 septembre 2021, avec le titre suivant : Art Paris lance la saison des foires

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque