Samedi 7 décembre 2019

Les photographies de l’Américain Jock Sturges font à nouveau scandale à Moscou

Par Emmanuel Grynszpan, correspondant à Moscou · lejournaldesarts.fr

Le 11 décembre 2017 - 261 mots

MOSCOU (RUSSIE) [11.12.17] – Un an après le saccage d’une exposition de Jock Sturges à la galerie Frères Lumière, une nouvelle présentation a fait l’objet d’une agression, malgré les précautions du galeriste.

Un homme travesti en femme a projeté vendredi 8 décembre un liquide à l’odeur nauséabonde sur plusieurs photographies de Jock Sturges. Une exposition consacrée au photographe américain venait tout juste d’ouvrir au public à la galerie Frères Lumière de Moscou. Intitulée « Sans gêne 2.0 », l’exposition était une nouvelle tentative d’exposer le photographe américain après le scandale provoqué le 8 septembre 2016 par une attaque similaire contre ces mêmes photographies, dans la même galerie. Un homme appartenant au groupe d’extrême-droite « SERB » avait jeté de l’urine dans la galerie. Après quoi un autre groupuscule ultra-conservateur (« officiers russes ») avait bloqué l’entrée de la galerie Frères Lumière. La première attaque s’était produite après qu’une campagne menée par plusieurs personnalités politiques avaient condamné l’exposition jugée, selon eux « pédophile ».

Pour cette exposition « Sans gêne 2.0 », la galerie avait pris ses précautions, réduisant le nombre de photographies de 32 à 22, retirant au passage toutes les photographies montrant la nudité de modèles pouvant être interprétés comme des mineurs. Un texte explicatif sur la polémique de l’an passé était affiché à l’entrée de la galerie, avec la mention « 18 » interdisant l’entrée aux mineurs.

Les fauteurs de troubles de l’année dernière n’ont pas été sanctionnés par la justice russe. Il eut été vain de penser que les arguments de la galerie puissent les dissuader de recommencer.

Légende photo

Jock Sturges, Eva ; le Porge, France, 2003, photographie exposée à la galerie Frères Lumière

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque