Mercredi 19 décembre 2018

Jean Nouvel va construire le pavillon Serpentine 2010 à Londres

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 24 mars 2010 - 354 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [24.03.10] – L’architecte français Jean Nouvel va concevoir le pavillon éphémère de la Serpentine Gallery de Londres en juillet 2010, son premier bâtiment au Royaume-Uni.

Chaque été, la célèbre galerie d’art londonienne, Serpentine, invite un grand architecte à investir sa pelouse de Kensington Gardens. Après Zaha Hadid – la première à relever le défi en 2000 –, Daniel Libeskind, Franck Gehry et le japonais Sanaa, c’est au tour de Jean Nouvel de construire le pavillon de la galerie pour ce cru 2010 qui marque également les 40 ans de la galerie, a annoncé le London Evening Standard.

Le bâtiment d’un rouge écarlate se compose de formes géométriques audacieuses, de grands auvents rétractables, de tables de ping-pong et d’un mur libre de 12 mètres de haut. Il fonctionnera comme un espace public avec un café et sera doté d’un auditorium pour la tenue de conférences publiques. Le pavillon accueillera également Heartbeat, une installation de l’artiste français Christian Boltanski. Les visiteurs pourront effectuer un enregistrement de leur battement de cœur qui sera conservé sur une île déserte japonaise.

Le pavillon a été créé comme un moyen d’introduire de pré-éminents architectes dont le travail n’a jamais été vu en Grande-Bretagne. L’événement de la Serpentine Gallery accueille chaque été plus de 250 000 visiteurs, deux fois plus que la biennale d’architecture de Venise.

Jean Nouvel dispose de six mois pour édifier son pavillon. Le financement est assuré par le parrainage et la vente de l’ouvrage fini qui couvre environ 40% de la construction. L’entreprise d’ingénierie Arup et le promoteur Stanhope contribuent également au projet. Par ces temps de crise, le pavillon bénéficie cette année de l’aide du fonds du Art Council England.

Une première victoire pour Jean Nouvel considéré comme la « bête noire » du prince de Galles – qui n’est pas un amateur d’avant-gardisme – selon le Times et qui s’est presque vu retirer – sous pression du prince – un budget de 500 millions de livres pour le projet d’un complexe de bureaux et de magasins à côté de la cathédrale Saint-Paul.

Le pavillon sera ouvert du 5 juillet au 20 octobre 2010.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque