Dimanche 12 juillet 2020

Le prochain pavillon éphémère de la Serpentine Gallery sera réalisé par les architectes espagnols SelgasCano

Par Cléo Garcia · lejournaldesarts.fr

Le 8 décembre 2014 - 490 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [08.12.14] – Pour le quinzième anniversaire de ses pavillons éphémères, la Serpentine Gallery confie la conception de son pavillon 2015 aux architectes espagnols SelgasCano.

Les Espagnols José Selgas et Lucia Cano, alias SelgasCano, seront les prochains architectes qui assureront la construction du pavillon éphémère de la Serpentine Gallery dans les Kensington Gardens, au cœur de Londres. Ils figureront ainsi sur la prestigieuse liste des architectes qui ont été chargés de réaliser cet écrin qui s’amarre chaque été à la rivière serpentine depuis 2000, conçu pour le musée d’art contemporain du Kensington Garden et qui accueille diverses manifestations culturelles.

SelgasCano, dont les deux membres se sont associés en 1998, sont peu connus à l’international, peut-être parce que la plupart de leurs réalisations précédentes sont en Espagne. Parmi leurs œuvres principales figurent par exemple l’auditorium et congress center Plasencia de Caceres ou celui de Carthagène. Cependant, ils travaillent sur plusieurs projets au-delà de leur péninsule ibérique natale, parmi eux la Pip House ainsi que la Canaria House à Los Angeles ou encore la rénovation du Texas Square d’Oranjestad sur l’île caribéenne d’Aruba. Leur travail est souvent caractérisé par une utilisation de matériaux synthétiques et une intégration des nouvelles technologies dans leurs édifices. Leurs réalisations sont volontiers polychromes, usant de néons colorés ou de parois tantôt orange vif, tantôt jaune souffre ou vertes. Le duo d’architectes dispense également des cours au Massachussetts Institute of Technology, dont un sur la nature et la climatologie, rapporte Artdaily.

« Les mots-clés ‘Jardin’ et ‘Londres’ sont très importants pour nous dans le développement de ce projet », confient les architectes. « Ces deux termes seront les éléments principaux à montrer et à développer dans le pavillon. Pour cela, nous n’allons utiliser qu’un seul matériau-support : la transparence. Ce ‘matériau’ devra être exploré dans toutes ses possibilités structurelles, en évitant le soutien de tout matériau secondaire. Les technologies les plus avancées seront requises afin de réaliser cette transparence », poursuivent-ils.

L’ouverture du pavillon de la Serpentine Gallery est très attendue chaque année et constitue l’un des grands rendez-vous de la scène artistique britannique et un événement important dans le monde de l’architecture. Ce terrain d’expérimentation architecturale mobilise le plus souvent des architectes figurant parmi les plus réputés au monde. La première fut Zaha Hadid en 2000, précédant en 2001 Daniel Liebeskind, puis ce furent Oscar Niemeyer, Rem Koolhaas Frank Gehry, Olafur Eliasson, Herzog et De Meuron en collaboration avec Ai Weiwei ou encore Jean Nouvel qui se succédèrent. L’édition 2015 marquera la première collaboration de la galerie avec des architectes espagnols.

Le pavillon attire chaque été plus de 200 000 visiteurs, ce qui en fait une des expositions d’architecture et de design les plus visitées à travers le monde.

La Serpentine Gallery, qui existe depuis les années 1970, a en septembre 2013 inauguré une extension permanente conçue par Zaha Hadid, nommée la Serpentine Sackler Gallery.

Les plans du pavillon 2015 par SelgasCano seront révélés en février 2015.

Légende photo

Les Kensington Gardens, où sera construit le pavillon éphémère de la Serpentine Gallery par les architecte SelgasCano - © Photo Maciek Kwiatkowski - 2013 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque