Dimanche 15 décembre 2019

Musée

Tania Bruguera investira en octobre la Turbine Hall de la Tate

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 22 février 2018 - 321 mots

LONDRES / ROYAUME-UNI

L’artiste cubaine a été choisie pour réaliser la prochaine Tate Modern Turbine Hall Commission d’octobre 2018 à mars 2019. 

Tania Bruguera
Tania Bruguera
Photo Claudio Fuentes

Sponsorisée par la compagnie automobile Hyundai, chaque année la Tate Modern Turbine Hall Commission donne carte blanche à un artiste pour investir le Turbine Hall. Pour l’édition 2018, qui se déroulera d’octobre à mars 2019, l’artiste cubaine Tania Bruguera a été sélectionnée pour investir le lieu.

Grand hall d’entrée du musée londonien, le Turbine Hall, d’une superficie de 3 300 m2 et d’une hauteur de 26 mètres est accessible gratuitement. La Tate ne donne aucune information quant à la nature de l’oeuvre, cependant il s'agira probablement d’une oeuvre très politisée à l’image du travail de l’artiste.

Connue pour ses performances très engagées, Tania Bruguera est née à La Havane à Cuba en 1968. Elle met en exergue et critique les politiques de répression et de contrôle, souvent en sollicitant la participation du public. Activiste elle a créé un parti politique pour les migrants Migrant People Party et une école d’art alternative Catedra Arte de Conducta

De décembre 2014 à août 2015, elle fut placée en détention à Cuba après l'organisation d’une performance sur la Plaza de la Revolución à la Havane, où avec un micro et un podium elle proposait un espace d’expression aux citoyens. En 2016, l'artiste a annoncé qu’elle se présenterait aux élections présidentielles quand Raul Castro partira.

Il ne s’agit pas d’une première à la Tate pour Bruguera ; en 2008, son oeuvre Tatlin's Whisper #5 était présentée dans l’enceinte du musée britannique. La performance, qui fait désormais partie de la collection de la Tate, offre une réflexion sur les contrôles de police, en amenant dans l’institution deux policiers à cheval, un sur un cheval blanc, l’autre sur un cheval noir.

Hyundai Commission, précédemment Unilever commission, compte entre autres parmi les artistes ayant investi le Turbine Hall : le collectif Danois Superflex (2017), Philippe Parreno (2017) ou encore Olafur Eliasson (2003). 

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque