Mercredi 29 janvier 2020

Musée

Un partenariat de 11 ans signé entre la Tate Modern et Hyundai

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 janvier 2014 - 169 mots

LONDRES / ROYAUME-UNI

LONDRES (ROYAUME-UNI) [22.01.14] – La ministre de la Culture britannique, Maria Miller, a annoncé le 20 janvier 2014 un partenariat entre le fabricant automobile sud-coréen Hyundai et la Tate Modern de Londres, afin de financer la programmation de la « Turbine Hall ».

L’accord conclu doit prendre effet dès l’automne 2015 et ce pour une durée de 11 ans. Il survient trois années après le désengagement du groupe Unilever qui finançait la programmation dans le hall à hauteur de 4,4 millions £. Un montant supérieur est à envisager pour le présent accord.

Le mécénat Hyundai doit ainsi permettre la mise en place d’installations d’art contemporain dans cette partie du musée. Les fonds alloués doivent également servir à l’acquisition de neuf œuvres de l’artiste coréen Nam June Paik.

La baisse des fonds publics observée par le directeur de la Tate Modern, Nicholas Serota, - les subventions s’élevant à 31,5 millions £ pour 2012-2013 contre 32,8 millions £ pour 2011-2012 – se trouve ainsi en partie compensée par cet apport privé.

Légende photo

Logo Hyundai

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque