Jeudi 12 décembre 2019

Biennale

L’ouverture du pavillon vénézuélien à la Biennale de Venise est reportée

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 10 mai 2019 - 224 mots

VENISE / ITALIE

Des responsables ont annoncé que l’espace ouvrira lundi, les raisons de l’ajournement demeurent confuses.

Le pavillon vénézuélien à la biennale de Venise © Photo F. Simode / L'OEil, le 9 mai 2019
Le pavillon vénézuélien à la biennale de Venise
© Photo F. Simode / L'OEil, le 9 mai 2019

Le pavillon vénézuélien connaîtra-t-il le même sort que son homologue algérien ? Depuis jeudi à Venise, tout est fête du côté des Giardini– tout, sauf le pavillon sud-américain. Alors que les premiers publics découvrent les œuvres de la 58e édition de la Biennale de Venise, les portes du bâtiment vénézuélien sont closes. Paolo Baratta, président de la biennale, a cependant annoncé qu’elles devraient ouvrir lundi prochain.

Sous le commissariat du poète et éditeur Oscar Sotillo Meneses, l’exposition du pavillon s’intitule « Métaphore de trois fenêtres ». Elle est censée accueillir les œuvres de quatre artistes : Natalie Rocha Capiello, Ricardo Garcia, Gabriel Lopez et Nelson Rangelosky.

Placé à droite de l’entrée des jardins et créé en 1956 par Carlo Scarpa, le pavillon vénézuélien a les espaces russes et suisses pour voisin. 

Officiellement, le retard de son ouverture est dû à un problème logistique : le transport des installations prendrait plus de temps que prévu. Cependant, il est difficile de ne pas mettre en doute cette explication, étant donné la situation actuelle du pays. 

Depuis plusieurs mois, un conflit oppose deux personnalités politiques. Nicolás Maduro Moros d’une part, le successeur controversé de Chavez, largement soutenu par l’armée, et le président de l’Assemblée nationale Juan Gerardo Guaidó Márquez de l’autre, reconnu président légitime par 54 Etats. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque