Mercredi 12 décembre 2018

Art contemporain

Le Cnap s’installera à Pantin à l’horizon 2020

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 25 janvier 2017 - 430 mots

PANTIN

PARIS [25.01.17] – Le Centre National d’Art Plastique (Cnap), installé à la Défense depuis 25 ans va déménager à Pantin en 2020. Les réserves, qui comptent quelque 40 000 œuvres, seront également déplacées.

Yves Robert
Yves Robert, directeur du Centre national des arts plastiques (Cnap)
© Cnap

L’an dernier, le Centre National d’Art Plastique (Cnap) faisait un grand pas en avant sur internet avec la mise en ligne de la collection du Fonds national d’art contemporain (Fnac) ; bientôt, il déménagera physiquement dans un nouveau lieu, a annoncé Yves Robert, son directeur depuis 2014, à l’occasion de la conférence annuelle de l’établissement public qui s’est tenue le 24 janvier.

Situé sous l’esplanade de la Défense depuis 25 ans, véritable musée, caché sous terre, le Cnap s’installera à Pantin à l’horizon 2020. De facto, l’établissement public de gestion du quartier d'affaires de la Défense qui lui louait un espace de 3 800 m2 pour un euro symbolique annuel a souhaité récupérer les locaux pour les exploiter.

« Le contour de cette nouvelle implantation sera affiné dans les mois à venir » a indiqué Yves Robert. Malgré le peu de détails communiqués, on sait déjà que le budget alloué à ce projet est de 55 millions d’euros, que la nouvelle structure se situera rue Cartier Bresson, près de la galerie Thaddaeus Ropac Pantin et que l’ensemble du personnel (environ 70 employés) s’y installera. Le nouveau site rassemblera par ailleurs les deux réserves du Cnap, celle de la Défense (environ 34 000 œuvres) et celle de Saint-Ouen l'Aumône (environ 4 000 œuvres). Et contrairement à l’actuel espace qui n’est pas ouvert au public, la nouvelle infrastructure proposera un accès à « un centre de ressources et de documentation » à tous les professionnels de l’art français et étranger.

Le Cnap a pour mission de soutenir la création dans le champ des arts visuels et de gérer le Fnac, un fonds de 100 000 œuvres d’art acquises par l’Etat depuis 1791. En 2016, le Fnac a été enrichi de 339 œuvres de 158 artistes (dont environ 61 % sont des « primo acquisitions », c’est-à-dire des acquisitions d’œuvres d’artistes jusqu’ici non représentés dans la collection). Le budget d’acquisition, de l’ordre de 2 millions d’euros, reste stable depuis quelques années. Environ deux tiers des œuvres du Fnac sont en dépôt dans des musées, des centres d’art et dans des administrations publiques en France et à l’étranger. Ainsi, le Musée régional d’art contemporain de Sérignan a bénéficié d’un dépôt (pour une durée de cinq ans renouvelable) de 167 œuvres à l’ouverture de son extension en juin 2016. Le tiers restant est conservé dans les réserves et prêté à l’occasion d’expositions.

Vidéo du Cnap : Qu’est ce que le Cnap ?

 


En savoir plus
La base de données des œuvres du Fnac : www.cnap.fr

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque