Mercredi 1 décembre 2021

Art contemporain - Prix

La Française Lili Reynaud Dewar lauréate du prix Marcel Duchamp 2021

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 19 octobre 2021 - 299 mots

PARIS

Le Prix Marcel Duchamp a été décerné lundi à l'artiste française Lili Reynaud Dewar, pour une installation vidéo chorale en hommage au cinéaste et écrivain Pier Paolo Pasolini, ont annoncé les organisateurs.

Lili Reynaud Dewar. © Jean-Michel Sicot, 2021
Lili Reynaud Dewar.
© Jean-Michel Sicot, 2021

Dotée de 35 000 euros, cette récompense prestigieuse est décernée chaque année depuis 2000 à un artiste contemporain. Elle constitue un tremplin et peut être décernée dans tous les domaines plastiques et visuels (installation, vidéo, peinture, photographie, sculpture...), en encourageant les formes artistiques nouvelles.

Née en 1975 à La Rochelle, Lili Reynaud Dewar, vit et travaille à Grenoble. Elle a mené des études de danse classique avant de faire du droit public à la Sorbonne et d'intégrer l'Ecole régionale des Beaux-Arts de Nantes et la Glasgow School of Arts.

Son travail a fait l'objet d'expositions personnelles et collectives au Japon, en Italie, en Allemagne, aux États-Unis et en France. Son œuvre prend principalement la forme de performances, de sculptures, de vidéos et d'installations et se nourrit de l'histoire des cultures militantes et alternatives qu'elle a notamment pu convoquer à travers des figures comme Joséphine Baker, Guillaume Dustan, Jean Genet ou le jazzman afro-futuriste Sun Ra.

Lili Reynaud Dewar, Rome, 1er et 2 novembre 1975, 2019-2021, installation vidéo, 4 projections, couleur, son, durée: 35’16’’, vue de l’exposition Prix Marcel Duchamp 2021 au Centre Pompidou, Paris. © Centre Pompidou, 2021, Photo Bertrand Prévost © ADAGP
Lili Reynaud Dewar, Rome, 1er et 2 novembre 1975, 2019-2021, installation vidéo, 4 projections, couleur, son, durée: 35’16’’, vue de l’exposition Prix Marcel Duchamp 2021 au Centre Pompidou, Paris.
© Photo Bertrand Prévost / Centre Pompidou © ADAGP 2021

Son projet Rome, 1er et 2 Novembre 1975, initié en tant que pensionnaire à la Villa Médicis, revient sur les derniers jours de Pier Paolo Pasolini, de sa dernière interview à son assassinat. Une vingtaine de proches de l'artiste y incarnent le cinéaste et le jeune Giuseppe Pelosi dans une installation vidéo chorale, glissant du destin du réalisateur aux parcours de celles et ceux qui lui redonnent aujourd'hui corps.

Comme chaque année depuis 2016, les quatre artistes sélectionnés - la lauréate mais aussi les Français Isabelle Cornaro, Julian Charrière, et Julien Creuzet - exposent leurs œuvres pendant trois mois au Centre Pompidou, à Paris.

Cet article a été publié par l'AFP le 18 octobre 2021.

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque