Mercredi 11 décembre 2019

Artsy, le très médiatisé site pour collectionneurs, n’est toujours pas opérationnel

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 13 décembre 2011 - 360 mots

MIAMI (ETATS-UNIS) [13.12.11] - Durant Art Basel Miami, une soirée était organisée en l’honneur du site Artsy, plateforme de recherche d'oeuvres. Carter Cleveland, fondateur de cet outil informatique permettant de détecter un soi-disant « code génétique d’une œuvre », avait réussi à créer l’évènement : plusieurs célébrités comme Larry Gagosian, Daria Joukova ou Naomi Campbell était présents. Mais cette énième tentative de lancement, pour un site créé en 2009 et qui n’est toujours pas opérationnel, laisse perplexe.

A Art Basel Miami, le 1er décembre 2011, la « soirée de lancement » de la start-up new-yorkaise Artsy a réuni de nombreuses célébrités : le galeriste Larry Gagosian, la directrice du centre d’art moscovite Le Garage, Daria Joukova - tous deux partenaires de l’opération - Naomi Campbell ou encore Pharell Williams. Le but était de faire découvrir un site qui facilite les contacts entre collectionneurs, galeristes et artistes. Selon Sebastien Cwilich, ancien cadre de Christie’s et directeur général, plus de 180 galeries se sont déjà associées au projet y compris de grands noms comme Pace, David Zwirner ou Acquavella.

Mais l’évènement avait un goût de déjà-vu. Carter Cleveland, fondateur de la start-up en 2009, multiplie les annonces et communiqués de presse. En juin 2011, il a présenté un prototype d’application pour Iphone, spécialement réservé aux visiteurs d’Art Basel de Bâle. Mais des problèmes d’accès au Wi-fi ont perturbé son fonctionnement. Aujourd’hui, le site est uniquement accessible sur invitation et pour un nombre restreints d’utilisateurs. L’application Iphone a, quant à elle, été suspendue.

Ce site commercial a pour vocation d’aider les collectionneurs à trouver des œuvres qui « correspondent parfaitement à leurs goûts ». Pour se faire, les concepteurs ont établi une liste de 550 critères applicables à une œuvre d’art. Certains sont factuels : couleur, médium ou appartenance à un mouvement artistique d’autres plus subjectifs. On trouve ainsi des catégories telles que « documentation de la vie sociale » ou « provocateur ». Grâce à cet inventaire, le site établit un « génome » de chaque œuvre présente dans la base de données et établit un réseau de correspondances avec d’autres œuvres.

Depuis le site Internet est accessible sans invitation : artsy.net

Légendes photos

Carter Cleveland,24 ans, diplômé de Princeton en 2009, est le fondateur de artsy - © photo See-ming Lee - 2009 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque