Vol

Retour au musée pour le Signac volé aux Beaux-Arts de Nancy

Par Marion Pedram · lejournaldesarts.fr

Le 10 février 2021 - 256 mots

NANCY

Volé en 2018, retrouvé en Ukraine en 2019, le tableau pointilliste a enfin été restitué au musée nancéien.

Le Port de la Rochelle de Paul Signac
Le Port de la Rochelle de Paul Signac
© Musée des beaux-arts de Nancy

Le Port de la Rochelle (1915) par Paul Signac, dérobé au Musée des beaux-arts de Nancy en mai 2018 et retrouvé en Ukraine en avril 2019 vient d’être ramené à bon port. La toile (d’une valeur de 1,5 M€) avait été découpée de son cadre puis emportée du musée de la place Stanislas, sans traces d’effraction. La minutie et le professionnalisme de ce vol évoquent les méthodes du grand banditisme.

Et comme très souvent dans les cas de grand banditisme, le réseau s’étend à l’international. L’œuvre a été retrouvée en Ukraine un an plus tard, dans le cadre d’une enquête sur l’assassinat d’un bijoutier. L’un des trois hommes interpellés pour ce meurtre a été retrouvé en possession du tableau de Signac par les autorités ukrainiennes. 

Après toutes les formalités judiciaires et administratives qu’ont entraîné l’authentification de l’œuvre et la collaboration entre les forces de police des deux pays, Le Port de la Rochelle a pu rentrer en France il y a seulement quelques jours. 

Toujours sous scellés, le tableau n’est pas exposable pour le moment. Le Républicain Lorrain (rapporte qu’une cérémonie de remise officielle avec bris de scellés sera organisée le 12 février à Nancy, avec la participation des autorités ukrainiennes, si la situation sanitaire le permet. 

Le Port de la Rochelle (1915), œuvre de l’artiste post-impressioniste Paul Signac (1863-1935), pionnier, avec Seurat, du pointillisme, avait été donnée en 1965 par un collectionneur privé au Musée des beaux-arts de Nancy. 

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque