Société

Premier test réussi du barrage de Venise

Par Alice Fiedler · lejournaldesarts.fr

Le 17 juillet 2020 - 270 mots

VENISE / ITALIE

Les 78 barrières sous-marines du projet MOSE ont pu être levées ensemble.

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte salue la réussite de la mise en place des barrières sous-marines du projet MOSE, le 10 juillet 2020. © Photo Filippo Attili/Anadolu Agency via AFP
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte salue la réussite de la mise en place des barrières sous-marines du projet MOSE, le 10 juillet 2020.
© Photo Filippo Attili / Anadolu Agency via AFP

Enfin un (petit) succès. Le système de digues mobiles pour protéger Venise des inondations a été testé pour la première fois dans son ensemble vendredi 10 juillet. Le Premier ministre italien Guiseppe Conte a activé le système informatisé et les 78 barrières sous-marines du projet MOSE se sont soulevées simultanément, isolant la lagune de la mer Adriatique. 

MOSE est un acronyme italien pour « Module électromécanique expérimental » et se réfère à Moïse devant la Mer rouge. 

Le projet date de 1984, suite à un concours pour trouver des solutions permettant de retenir les « acqua alta » (la montée des eaux) de la ville lagune, classée patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. Le chantier démarre en 2003, mais la fin des travaux est constamment repoussée : 2011, 2014, 2016… En novembre 2019 de graves inondations submergent la place Saint-Marc sous un mètre d’eau et alimentent les polémiques.

Les scandales liés au chantier se succèdent : en 2014 le maire de Venise doit démissionner pour des soupçons de corruption. Une trentaine d’autres personnes, politiciens et entrepreneurs, sont également visés. Le budget atteint déjà 7 milliards d’euros.

MOSE est conçu pour contenir des marées atteignant 3 mètres de hauteur, au-delà donc des records actuels enregistrés à Venise. En 2019, la crue est montée à 1,87 mètre. La construction serait donc suffisante pour les dix à vingt prochaines années. 

Quoiqu’il en soit, en ce jour de premier test, le Premier ministre déclare sur Twitter qu’il s’agit d’ « une œuvre gigantesque de l'ingéniosité italienne ». Il a indiqué que les travaux seraient terminés l’an prochain.
 

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque