Mardi 25 septembre 2018

Note sur la culture

Philippe de Villiers, MPF (Mouvement pour la France)

« Réorienter les crédits sur le patrimoine »

Le Journal des Arts

Le 2 août 2007 - 307 mots

1) Mettre en œuvre un grand projet d’éducation artistique à l’école. Il faut faire aujourd’hui pour les disciplines de la sensibilité ce que Jules Ferry a fait pour les disciplines de la connaissance, ce qui signifie, intégrer dans le cursus scolaire obligatoire un enseignement artistique établi à partir de deux modules :
– les grandes œuvres de la civilisation sous la forme d’un enseignement théorique ;
– l’apprentissage d’un instrument ou d’une discipline sous la forme d’un enseignement pratique.

2) Faire entrer la France dans l’ère moderne des « Fondations » artistiques qui existent dans tous les grands pays grâce à un système de déduction fiscale fortement incitatif.

3) Réorienter les crédits de l’État sur le sauvetage du patrimoine et sa mise en valeur. La France possède un nombre plus élevé de monuments historiques que l’Angleterre et ils sont deux fois moins visités !

4) Créer pour les vacances des jeunes Français des écoles du patrimoine dans tous les départements, comme Philippe de Villiers l’a fait en Vendée.

5) Encourager les entreprises au mécénat par un système de déduction fiscale.

6) Réorienter les subventions de l’État sur les spectacles populaires plutôt que sur une culture élitiste qui ne profite qu’à un microcosme parisien.

7) Recouvrer, par une politique ambitieuse, le rayonnement culturel de la France à l’étranger par le renforcement budgétaire des services de coopération et d’actions culturelles dans les ambassades de France à l’étranger.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°257 du 13 avril 2007, avec le titre suivant : Philippe de Villiers, MPF (Mouvement pour la France)

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque