Musée - Royaume-Uni

Nouvelles réactions contre le sponsor du Science Museum de Londres

Par Julie Goy · lejournaldesarts.fr

Le 4 novembre 2021 - 203 mots

LONDRES / ROYAUME-UNI

Deux membres du conseil d’administration du musée contestent l’accord avec le géant du charbon Adani en démissionnant.

Science Museum de Londres. © Gary Bembridge, 2012, CC BY 2.0
Le Science Museum de Londres.
Photo Gary Bembridge, 2012

Après la démission du scientifique Chris Rapley du conseil consultatif du Science Museum de Londres, c’est au tour de deux membres, cette fois du conseil d’administration, de quitter le musée : Jo Foster et Hannah Fry. Ils ont pris leur décision en réaction au partenariat avec le groupe indien Adani Green Energy qui détient d’importants intérêts dans l’industrie du charbon. 

Jo Foster est le directeur de l’Institute for Research in Schools et Hannah Fry est une mathématicienne reconnue. Ils ont démissionné la veille de la Cop26 qui s’est tenue à Glasgow dimanche dernier, sommet écologique d’envergure où le Science Museum Group est présent. Hannah Fry a expliqué au journal The Times ses critiques à l’égard de ce sponsor qui investit dans l’ouverture de mines et la recherche de nouveaux champs de pétrole alors qu’il affirme être en pleine transition écologique.

Le Science Museum n’a pas reconsidéré son partenariat avec le groupe Adani malgré les critiques auxquelles il fait face depuis plusieurs semaines. La semaine dernière encore, de jeunes militants écologistes ont protesté contre ce partenariat avec le géant de l’énergie en passant la nuit dans le musée.  
 

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque