L'affaire Debbasch rebondit

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 2 mai 2003 - 117 mots

L'ex-président de la Fondation Vasarely, Charles Debbasch, déjà condamné en appel en janvier pour avoir détourné de l'argent et des toiles du peintre, a été mis en examen pour "blanchiment et organisation frauduleuse d'insolvabilité". Les enquêteurs s'interrogent sur la provenance de fonds ayant alimenté un compte ouvert au Luxembourg en 1997, crédité en mars 2002 de 1,2 million d'euros, somme qui pourrait avoir été détournée de la Fondation Vasarely. La mise en examen de l’ex-président de l'université d'Aix-Marseille-III intervient juste après celle d'un de ses anciens étudiants, actuel doyen de la faculté de droit de l'université de la Réunion, Jean-Joseph Tramoni. Poursuivi pour "recel et complicité d'organisation frauduleuse d'insolvabilité", il gérait le compte luxembourgeois de Charles Debbasch.   

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°170 du 2 mai 2003, avec le titre suivant : L'affaire Debbasch rebondit

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque