Dimanche 17 novembre 2019

Justice

La Pussy Riot en grève de la faim aurait été transférée dans un autre camp de travail

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 novembre 2013 - 202 mots

MOSCOU (RUSSIE) [06.11.13] – Nadejda Tolokonnika, condamnée à deux ans de travaux forcés dans un camp de travail russe pour avoir fait une prière punk dans une église, aurait été transférée dans une autre prison.

Selon l’Huffington Post, citant l’agence de presse russe Interfax, Nadejda Tolokonnikova, membre du collectif russe Pussy Riot condamnée à deux ans de travaux forcés dans un camp de travail, aurait été transférée dans une autre prison.

Cette information, rapportée samedi 2 novembre 2013, intervient alors que la famille de la détenue s’était plainte de ne plus avoir de nouvelles de la jeune femme depuis le 21 octobre. Le camp de travail ayant communiqué quelques jours auparavant sur son déplacement imminent, sa famille avait craint que ce transfert ne s’apparente à un isolement forcé pour lui éviter de pouvoir à nouveau accuser le système pénitencier russe, à l’origine de la grève de la faim qu’elle avait entamée fin septembre.

La source d’Interfax serait le Service Pénitentiaire Fédéral de Russie : il aurait assuré à la famille de Tolokonnika qu’elle recevrait de ses nouvelles d’ici une dizaine de jours. Si le nom du nouveau camp de travail n’a pas été communiqué, des rumeurs évoquent la prison d’Alatyr en Mordavie.

Légende photo

Nadejda Tolokonnikova en février 2012 dans une manifestation - © Photo Denis Bochkarev - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque