Chaises musicales

La nouvelle Madame Patrimoines

La conseillère musée du ministère de la Culture devrait prendre les rênes de la future « direction générale des Patrimoines de France ».

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 2 juillet 2008

Prévue pour janvier 2009, la « direction générale des Patrimoines de France » devrait être confiée à Marie-Christine Labourdette, actuelle conseillère de Christine Albanel, chargée de l’architecture, du patrimoine, des musées et de l’archéologie préventive. Michel Clément, qui assume la mission de préfiguration de cette nouvelle
structure, devra finalement céder sa place.

PARIS - Le 17 avril, Christine Albanel rendait publique la nouvelle organisation du ministère de la Culture dans le cadre de la RGPP (révision générale des politiques publiques) avant de nommer, dans la foulée, les responsables de sa mise en œuvre. Michel Clément, directeur de l’Architecture et du Patrimoine depuis 2003, héritait de la mission de préfiguration de la future « direction générale des Patrimoines de France », réunissant en son sein les musées, l’architecture, le patrimoine monumental, l’archéologie et les archives, censée être opérationnelle en janvier 2009. La préfiguration de la « direction générale de la Création et de la Diffusion » était par ailleurs confiée à Georges-François Hirsch, directeur général de l’Orchestre de Paris depuis 1996, et celle du « Développement des médias et de l’économie culturelle », à Laurence Franceschini, tandis que Guillaume Boudy, directeur général de la Cité des sciences et de l’industrie depuis 2005, héritait de la préfiguration d’un futur secrétariat général venu s’ajouter aux trois directions générales. S’il caressait l’espoir d’y rester, Michel Clément devrait donc, une fois la nouvelle structure mise sur pied, céder sa place. D’après nos informations, c’est Marie-Christine Labourdette, actuellement conseillère chargée de l’architecture, du patrimoine, des musées et de l’archéologie préventive du ministère, qui en prendrait les rênes en janvier 2009. Énarque, elle a commencé sa carrière à la direction des Affaires culturelles de la Ville de Paris, où elle a été chef du bureau des enseignements artistiques de 1988 à 1990, puis du personnel et des équipements (jusqu’en 1993). Elle a ensuite été chef de la mission du développement et de la déconcentration à la direction de l’administration générale du ministère de la culture en 1994 et 1995, puis chargée de mission à la délégation de la Commission européenne en Hongrie jusqu’en 1997. Après un passage à la délégation d’Electricité de France en Hongrie, elle a assumé la fonction de secrétaire générale de la Villa Médicis, à Rome, de 1999 à 2003, avant d’être nommée directrice régionale des Affaires culturelles (DRAC) de Bourgogne jusqu’à son arrivée Rue de Valois. Sa nomination en Conseil des ministres en tant que directrice des Musées de France – elle remplacera Francine Mariani-Ducray partie depuis quelques semaines au Conseil d’État – est imminente. Elle devrait assumer ce poste jusqu’en janvier 2009, date à laquelle elle prendrait la tête de la nouvelle direction des Patrimoines. Cette décision annonce une nouvelle partie dans le jeu des chaises musicales auquel s’adonne la Rue de Valois depuis plus d’un an.
Parallèlement, la possibilité d’une fusion entre la Réunion des musées nationaux (RMN) et le Centre des monuments nationaux (CMN) est remise au goût du jour et se profile à l’horizon 2009. Signe d’une tension entre les deux entités, dès son arrivée à la tête du CMN, le 13 mai, Isabelle Lemesle a immédiatement rompu les liens avec l’agence photographique de la RMN, qui diffuse une partie des fonds photographiques des monuments nationaux et devrait récupérer à moyen terme l’ensemble de ce fonds. Cet épisode est symptomatique de la nervosité qui règne actuellement au ministère.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°285 du 4 juillet 2008, avec le titre suivant : La nouvelle Madame Patrimoines

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque