Vendredi 15 novembre 2019

Justice

La fin d’un périple judiciaire pour la Warhol Foundation

Par Alexandra Houël · lejournaldesarts.fr

Le 28 juin 2013 - 401 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

NEW YORK (ETATS-UNIS) [27.06.13] - La Warhol Foundation for the Visual Arts a conclu un accord transactionnel avec sa compagnie d’assurances, la Philadelphia Indemnity Insurance Company, mettant fin à des années d’une bataille judiciaire complexe.

Soulagement pour la Warhol Foundation, qui a réussi à transiger avec sa compagnie d’assurances Philadelphia Indemnity Insurance Company (PIIC) comme l’a précisé le communiqué de presse publié le 26 juin 2013 sur son site Internet. Avec cet accord entre les deux parties, encouragé par la Cour Suprême de New York, la bataille judiciaire se termine en faveur de la Fondation qui obtient gain de cause, un gain représentant près de 7 millions de dollars d’indemnisation.

La Fondation avait poursuivi la PIIC afin qu’elle rembourse les frais de justice occasionnés par deux précédents procès où la Fondation se trouvait sur le banc des accusés. La PIIC avait estimé que la police d’assurance ne couvrait pas ces coûts.

Les deux procès concernaient ceux engagés en 2007 et 2010 par les collectionneurs Joe Simon et Susan Shaer contre la Fondation et sa commission d’authentification, lui faisant grief du refus de leur délivrer des certificats d’authenticité pour des œuvres qu’ils pensaient de la main d’Andy Warhol. Un des collectionneurs contestait notamment l’intégrité de la commission, insistant sur le fait que ces refus fréquents créaient une « pénurie artificielle » d’œuvres sur le marché, et provoquaient une inflation de la valeur marchande des œuvres en possession de la Fondation au détriment des collectionneurs.

Les plaignants n’ayant pas réussi à apporter la preuve d’une conduite déloyale ou de pratiques illégales en connexion avec la vente et l’authentification des œuvres, les juges avaient rendu une fin de non recevoir le 15 novembre 2010.

Déplorant à l’époque que « l’argent dépensé pour les frais de justice a détourné de précieuses ressources qui auraient pu être autrement utilisées dans l’accomplissement de notre mission de soutien des arts visuels », Joel Wachs, président de la Fondation, peut se réjouir aujourd’hui de l’accord qu’il vient d’obtenir, qui va renflouer les caisses de la célèbre Fondation.

Un dénouement heureux pour cette affaire qui a soulevé en amont les problèmes de l’attribution, et la responsabilité qui incombe aux experts dans l’exercice d’un pouvoir très souvent sujet à controverse. Sans établir un lien direct avec cette affaire, mais surement ébranlée par ses répercussions, la Fondation avait dissout la commission d’authentification début 2012 pour se consacrer pleinement à sa mission première.

Légende photo

Le site Internet de l'Andy Warhol Foundation for the Visual Arts - source www.warholfoundation.org

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque