Mercredi 29 janvier 2020

Justice

Détention provisoire confirmée pour l'artiste russe Piotr Pavlenski et sa compagne

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 8 novembre 2017 - 391 mots

PARIS

PARIS [06.11.17] - La justice a confirmé lundi la détention provisoire de l'artiste russe Piotr Pavlenski et de sa compagne, mis en examen pour avoir mis le feu à une façade d'une succursale parisienne de la Banque de France, a-t-on appris auprès de leur avocate.

M. Pavlenski et Oksana Chaligui, mis en examen en octobre pour "destruction du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes", contestaient devant la cour d'appel leur placement en détention provisoire dans l'attente de l'issue de l'enquête. "La chambre de l'instruction est toujours très prévisible dans ses décisions", a dit Me Dominique Beyreuther Minkov auprès de l'AFP. Elle a annoncé qu'elle entendait former un pourvoi en cassation.

Selon l'avocate, le ministère public réclamait le maintien en détention du couple, mettant en avant notamment un risque de réitération des faits. "Ils ont reconnu les faits. Il s'agissait d'une performance artistique et il n'y a aucun risque de fuite. Pour aller où ?", a demandé l'avocate.

L'artiste de 33 ans et sa compagne, qui défient régulièrement le Kremlin, ont obtenu en mai l'asile en France. Ils étaient présents à l'audience. Ils ont été arrêtés mi-octobre devant une succursale de la Banque de France à Paris. Selon des images diffusées sur les réseaux sociaux, Piotr Pavlenski avait incendié les murs de l'établissement, se tenant debout devant la porte d'entrée, en compagnie de son amie.

"Au cours de l'examen de sa demande d'asile, il lui avait été demandé s'il comptait poursuivre ses actions de performance artistique. Il avait répondu que oui, avec une très grande transparence", a déclaré Me Beyreuther Minkov. L'artiste contestataire et sa compagne ont été placés à l'isolement à la prison de Fleury-Mérogis. Il avait observé une grève de la faim et de la soif pendant douze jours, pour protester contre l'absence de publicité faite aux débats devant le juge des libertés et de la détention, selon son avocate.

Dans un communiqué expliquant le sens de son action, il affirmait vouloir dénoncer le fait que "la Banque de France a pris la place de la Bastille". Pour lui, "les banquiers ont pris la place des monarques". Piotr Pavlenski affirme encourir dix ans d'emprisonnement dans un camp dans son pays sur la foi de fausses accusations d'agression sexuelle. Il s'est notamment rendu célèbre pour avoir arrosé d'essence et incendié les portes du siège de l'ex-KGB à Moscou.

Légende photo

L'artiste russe Piotr Pavlensky et sa femme Oksana Chaliguina, le 16 janvier 2017 à Paris © photo Martin Bureau / AFP

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque