Mercredi 29 janvier 2020

Justice

Piotr Pavlenski défie le pays qui lui a donné l’asile

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 18 octobre 2017 - 110 mots

PARIS

Paris. L’artiste activiste et sa compagne Oksana Shalygina ont été interpellés par la police après avoir mis le feu le 16 octobre à des détritus devant une succursale de la Banque de France sise place de la Bastille à Paris, ceci dans un geste qui se veut une performance artistique politique.

Le couple qui ne cache pas ses sympathies anarchistes et ses jeux sadomasochistes a fui la Russie pour des affaires de mœurs et a trouvé asile en France. Pavlenski s’était fait connaître en 2012 en se cousant les lèvres, avant d’incendier (déjà) en 2015 une porte du siège du FSB (ex-KGB). Banque de France et KGB, même combat ?

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°487 du 20 octobre 2017, avec le titre suivant : Piotr Pavlenski défie le pays qui lui a donné l’asile

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque