Disparition

Décès d’Eli Broad, collectionneur et mécène

Par Marion Pedram · lejournaldesarts.fr

Le 4 mai 2021 - 389 mots

LOS ANGELES / ÉTATS-UNIS

La riche collection d’art contemporain d’Eli Broad est exposée à Los Angeles, dans un musée à son nom. 

Eli et Edythe Broad au Broad Museum de Los Angeles, en septembre 2015. © Robyn Beck / AFP
Eli et Edythe Broad au Broad Museum de Los Angeles, en septembre 2015.
© Robyn Beck / AFP

L’homme d’affaires et mécène Eli Broad est décédé le 30 avril à 87 ans des suites d’une longue maladie. Depuis longtemps présent dans le classement de Fortunes 500, référençant les 500 entreprises américaines les plus prospères, c’était aussi un grand collectionneur d’art.

Né en 1933 à New York de parents lituaniens immigrés, l’un peintre en bâtiment, l’autre couturière, Eli Broad est l’exemple parfait du rêve américain. Devenu à 20 ans le plus jeune expert-comptable certifié du Michigan, record qui ne sera battu qu’en 2010, il construit progressivement un empire. Il fait fortune dans l’immobilier puis dans la finance en rachetant notamment la compagnie d’assurance SunLife, dont la revente en 1998 lui assure une plus-value très confortable.

En 1963, il déménage à Los Angeles avec sa femme, et ne tarde pas à soutenir différentes institutions culturelles. Il contribue ainsi au développement du quartier de Grand Avenue, estimant nécessaire pour chaque ville de posséder un centre culturel vivant où les visiteurs peuvent apprécier musées, salles de concert, théâtres… Il cofonde le Musée d’art contemporain de Los Angeles (MOCA) en 1979, dont il sera membre du conseil d’administration durant plusieurs années, et donne son nom à une aile du musée du comté (LACMA) en 2008 avant de finalement y créer son propre musée en 2015 : The Broad.

Créé avec sa femme Edythe, le musée conserve leur riche collection, réunissant près de 2 000 œuvres de plus de 200 artistes, parmi lesquels Jean-Michel Basquiat, Cindy Sherman, Jasper Johns, Robert Rauschenger, Jeff Koons, Yayoi Kusama, Takashi Murakami, Cy Twombly… 

Le bâtiment de 11 000 m² héberge, en plus des espaces d’expositions, la Broad Art Fondation, créée en 1984, un service de prêt d’œuvres d’art pour les musées du monde entier. Depuis ses débuts, la Broad Art Fondation a prêté plus de 8 400 œuvres à près de 500 galeries et musées.

Au total, Eli Broad aura investi près d’un milliard de dollars (828 millions d’euros) dans la vie culturelle de Los Angeles, contribuant à faire de la ville une nouvelle place forte de l’art contemporain. Toutefois, sa philanthropie ne s'est pas cantonnée aux limites de l'Etat californien : en 2012 par exemple, il a créé avec sa femme le Eli and Edythe Broad Art Museum à Lansing, capitale du Michigan.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque