Dimanche 25 février 2018

Culture et politique

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 18 novembre 2009

Les grands moments de la politique culturelle en 2009 avaient peu ou prou été annoncés par Nicolas Sarkozy lors de ses vœux à la culture à Nîmes le 13 janvier.

À l’exception notable du remplacement de la « très chère Christine » par Frédéric Mitterrand qui donnait le la de son ministère en annonçant lui-même sa nomination. Le 50e anniversaire du ministère de la Culture aurait pu être pour Mme Albanel l’occasion de briller, mais le président en quête d’ouverture et d’un nouveau Malraux en a décidé autrement. Un 50e anniversaire au demeurant fort peu célébré.
   
    Il échoit donc à l’ex-narrateur de télévision de trouver un lieu et un projet pour le musée d’Histoire de France et ainsi « questionner notre histoire dans son ensemble ». On a pensé que Fontainebleau tenait la corde avec la nomination de son nouveau directeur, également en charge du projet du musée, mais on assure au ministère que rien n’est joué, sans doute pour ne pas mécontenter Vincennes.
Le président avait préparé quelques cadeaux de départ et de bienvenue à ses deux ministres : la gratuité d’entrée dans les musées nationaux pour les moins de 26 ans, que Frédéric Mitterrand s’est empressé d’élargir aux étudiants européens, et surtout un budget 2010 en hausse de 4 %. Ce dernier (lire L’œil n° 618) bénéficie des 100 millions du plan de relance de l’économie, « un effort maintenu pendant les années suivantes et qui ne fera l’objet d’aucun gel tant que je serai président de la République ».
   
    Il avait également placé une peau de banane sous les pieds de Christine Albanel, en l’occurrence un Conseil pour la création artistique animé par Marin Karmitz. Mais autant Christine Albanel s’était sentie cernée par un « ministre bis », comme l’ont surnommé les esprits chagrins, autant Frédéric Mitterrand a fait preuve d’un sens tactique très développé en encapsulant la présentation du programme de Karmitz à la presse en septembre et en réduisant le Conseil à une DRAC in partibus. Un sens de la formule très gaullien. Autre signe de l’habileté tactique du ministre : la nomination passée presque inaperçue de son remplaçant – Éric de Chassey – à la Villa Médicis.
   
    Maintenant qu’Hadopi II a été validée pour l’essentiel par le Conseil constitutionnel, le ministre, débarrassé de cette épine, va pouvoir avancer sur ses priorités : une culture ouverte à tous et le numérique, tout en cherchant son style.

En 2009, des vols de haut vol
Il est un hit-parade que l’on se dispenserait volontiers d’établir : celui des vols d’œuvres d’art. Le record (28 millions de dollars) appartient à une série de 11 tableaux de Warhol volés en septembre dans une maison californienne, suivi, toujours en Californie, par la disparition de 13 tableaux de maîtres pour 27 millions de dollars. Les carnets de Picasso volés à Paris en juin et qui n’ont (toujours) pas été retrouvés sont estimés 8 millions d’euros. Un petit peu plus que l’Olympia de Magritte (4 millions d’euros) emportée dans un musée de Bruxelles. Combien valent les crayons de Hirst subtilisés à la Tate Britain par un artiste de 17 ans ? Quoi qu’il en soit, la tâche des voleurs risque d’être plus compliquée avec la mise en ligne depuis août 2009 du catalogue Interpol des œuvres volées.

Disparitions

François-Xavier Lalanne (7 décembre 2008)
Le sculpteur s’est éteint à l’âge de 81 ans à son domicile et atelier d’Ury (77). Il travaillait depuis 1956 avec son épouse Claude.

Bernard Darties (16 janvier)
L’OCBC a perdu son directeur adjoint mort prématurément à l’âge de 53 ans.

Dina Vierny (20 janvier)
La muse du sculpteur Aristide Maillol, à l’origine de la fondation Dina Vierny-Musée Maillol à Paris, est décédée à l’âge de 89 ans.

Helen Lewitt (29 mars)
Morte dans son sommeil à 95 ans, la photographe était célèbre pour ses scènes de la vie new yorkaise.

Maurice Druon (14 avril)
L’académicien et ancien ministre de la Culture, pourfendeur de l’appauvrissement de la langue française, est parti à l’âge de 90 ans.

Pierre Paulin (13 juin)
Le designer vedette des années 1960 et 1970, décorateur des appartements privés de l’Élysée pour Georges Pompidou, est décédé à Montpellier à l’âge de 81 ans.

James Lord (19 août)
Le critique d’art s’est éteint à Paris à l’âge de 87 ans. Il avait publié son premier article dans le premier numéro de L’œil en 1955.

Barry Flanagan (31 août)
Le sculpteur gallois célèbre pour ses sculptures de lièvre est décédé à l’âge de 68 ans. Il souffrait d’une maladie respiratoire.

Willy Ronis (12 septembre)
L’un des plus grands représentants de la photographie humaniste s’est éteint à l’âge de 99 ans. Il avait fait don de son œuvre à l’État.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°619 du 1 décembre 2009, avec le titre suivant : Culture et politique

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque