Vendredi 6 décembre 2019

Une nouvelle loi sur le mécénat va être soumise à la Chambre des députés en Espagne

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 18 janvier 2012 - 358 mots

MADRID (ESPAGNE) [18.01.12] – « Nous n’allons pas mettre fin aux subventions à la Culture, mais à la culture des subventions » ; José Ignacio Wert, ministre de l’Éducation, de la Culture et des Sports espagnol, va proposer le 2 février 2012 une nouvelle loi sur le mécénat de la Culture. Son objectif est de favoriser les allègements fiscaux sur les contributions privées dans le monde culturel afin que ces dernières augmentent.

Les coupes budgétaires prévues au ministère de la Culture espagnol vont incontestablement réduire les subventions publiques pour les musées et autres établissements culturels. Dans ce climat, José Ignacio Wert, ministre issu du Parti Populaire au pouvoir depuis décembre 2011, lance une réforme qui « élargira et approfondira » la loi sur le mécénat datant de 2002. La loi actuelle permet aux particuliers de déduire de leurs impôts jusqu’à 25 % de leurs dons (jusqu’à 35 % pour les entreprises). Le projet de loi prévoit d’aligner la réglementation espagnole sur la France et l’Angleterre où les réductions fiscales s’élèvent à 60-70 % ; cela pourrait inciter le secteur privé à investir de façon plus importante.

Cette nouvelle Ley de Mecenazgo permettrait de maintenir l’activité culturelle malgré les diminutions du budget public. Au-delà des implications économiques, le projet tend à favoriser l’entrée des capitaux privés « jusqu’à ce qu’elle devienne un phénomène de première ampleur ». Wert a souligné que « l’État n’est pas le propriétaire de la Culture, mais le responsable de sa croissance et de sa transmission aux générations futures », précisant que « le portefeuille de la Culture n’a pas disparu ».

Le directeur du Musée du Prado, Miguel Zugara, estime qu’ « à un moment où les administrations publiques sont moins aptes à contribuer, il est important de récompenser comme il se doit le soutien de la sphère privée à la Culture ». José Guirao, directeur de la Casa Encendida, met cependant en avant qu’en Espagne les questions culturelles sont assumées par l’État et qu’il faudra outrepasser cette « tradition » en accompagnant la loi « d’une sensibilisation sur les avantages de ce type d’investissement ».

Le projet de loi, un des points clé de la campagne électorale du Parti Populaire, sera présenté le 2 février 2012 devant la Chambre des députés espagnole.

Légende photo

La « Maison des sept cheminées », siège du ministère de l'Éducation, de la Culture et du Sport - © photo Luis GarcÁ­a - 2011 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque