Vendredi 26 février 2021

Vandalisme

Un artiste détériore une toile de Rothko à la Tate Modern

Par Romain Bouvet · lejournaldesarts.fr

Le 9 octobre 2012 - 359 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [09.10.12] – Une toile de grande dimension de Mark Rothko a été vandalisée à la Tate Modern. Le graffiti fait à la peinture noire a été réalisé par Vladimir Umanets, qui voit dans son acte une démarche artistique et non un délit.

La Tate modern a annoncé dimanche qu’une toile exposée du peintre Mark Rothko avait été vandalisée à l’aide de peinture noire par un visiteur. Aussitôt la détérioration découverte, le musée a fermé ses portes pendant un court laps de temps, mais l’auteur avait déjà disparu. La nature de la détérioration, un graffiti dégoulinant disant « Vladimir Umanets, a potential piece of yellowism » laissait cependant penser qu’il ne s’agissait pas d’un banal acte de vandalisme.

Le yellowism est un « mouvement » artistique actuel créé par Vladimir Umanets et Marcin Lodyga. Le Guardian rapporte que dimanche soir, un homme qui s’est présenté comme étant Vladimir Umanets a confirmé par téléphone être le responsable de l’incident. Se décrivant comme un grand admirateur de l’œuvre de Rothko, l’homme a justifié son acte en déclarant avoir voulu attirer l’attention du public sur ce qui se passe dans l’art contemporain actuellement, ajoutant avec un peu de vantardise que la valeur de l’œuvre augmenterait dans quelques années grâce à son ajout.

« Je n’ai pas détruit la toile. Je n’ai rien volé. Ce genre de choses est déjà beaucoup arrivé dans le passé. Marcel Duchamp signait des choses qu’il n’avait pas réalisées, de même que Damien Hirst » a déclaré Umanets. Et d’ajouter « Je ne pense pas que ce que j’ai fait est criminel. Si la police doit m’arrêter, qu’ils m’arrêtent. Je n’ai pas de problème avec ça ».

La toile détériorée était une commande faite à Rothko en 1958 par les architectes de la tour Seagram qui désiraient décorer le restaurant Four Seasons situé au rez-de-chaussée de ce gratte-ciel de Manhattan. Pour une raison toujours inconnue, Rothko avait annulé cette commande après avoir réalisé ces toiles de grandes tailles, et en avait fait don à divers musées, dont la Tate Modern. Vladimir Umanets n’a pas encore été interpelé. Scotland Yard recherche un jeune homme blanc d’une vingtaine d’années.

Légende photo

Tate Modern Gallery, Londres, Royaume-Uni - © Photo Michael Reeve - 2004 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque