Mardi 11 décembre 2018

2 ans de prison pour la détérioration du Rothko

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 décembre 2012 - 209 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [14.12.12] – Arrêté en octobre dernier pour avoir volontairement inscrit un graffiti sur une toile de Mark Rothko exposée à la Tate Modern, Vladimir Umanets a été condamné à 2 ans de prison.

« Je connais les conséquences juridiques [de mon geste], mais je ne pense pas avoir commis de crime. Au contraire, j’aimerais ne pas finir en prison » avait déclaré Umanets aux médias peu après son arrestation en octobre dernier.

La justice anglaise n’a de toute évidence pas prise en considération la dernière partie de cette déclaration, puisqu’elle vient de condamner l’auteur du graffiti réalisé sur une œuvre de Mark Rothko à 2 ans de prison, jugeant qu’il était « totalement inacceptable de promouvoir [un mouvement artistique] en endommageant une œuvre d’art » qui est « un cadeau à la nation ».

Le 7 octobre dernier à la Tate Modern, Vladimir Umanets avait posé l’inscription « Vladimir Umanets, a potential piece of yellowism » sur Black on Maroon, une œuvre de grande dimension estimée entre 6 et 11 millions d’euros et offerte au musée par Mark Rothko. L’emploi d’une encre spécialement conçue pour le graffiti et la composition complexe de l’œuvre nécessiteront une restauration de plus d’un an, pour un coût de 250 000 euros.

Légende photo

Tate Modern, Londres - © Photo Hans Peter Schaefer - 2001 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque