Turin en quelques lieux

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 23 avril 2008

Castello di Rivoli Museo d’Arte Contemporanea, Fondation Merz, Fondazione Sandretto Re Rebaudengo, Le Musée Égyptien, La Fetta di Polenta, galerie Franco Noero.

Castello di Rivoli Museo d’Arte Contemporanea
À l’ouest de la ville, à une quarantaine de minutes, se dresse sur un piton rocheux l’une des institutions les plus prestigieuses d’Italie, le Castello di Rivoli, résidence sabaude inachevée du xviie siècle. On y visite une collection d’art contemporain impeccablement présentée dans des salles aux décors rococo somptueux, dont un très bel ensemble d’œuvres d’artistes italiens : du cheval suspendu de Maurizio Cattelan à la statue de Vénus de Pistoletto. Les expositions temporaires se tiennent dans la manica lunga, galerie unique de 150 mètres de long. Piazza Mafalda di Savoia, Rivoli–Turin.
www.castellodirivoli.it

Fondation Merz
Dernière née à Turin, la Fondation Merz est consacrée à l’œuvre de l’artiste de l’Arte povera Mario Merz, décédé en 2003, deux ans avant l’ouverture des lieux. Mais loin d’être exclusivement dédiée à l’œuvre du maître, les 1 400 m² d’espaces d’exposition s’articulent à une programmation de présentations monographiques et thématiques temporaires. La Fondation s’est choisi l’ancienne centrale thermique des usines Lancia érigée dans les années 1930 comme quartier général, exemple du patrimoine industriel de la cité turinoise. via Limone 24.
www.fondazionemerz.org

Fondazione Sandretto Re Rebaudengo 
La très puissante Fondation Sandretto Re Rebaudengo est installée à Turin depuis 2002 dans un bâtiment ultraminimal qui abrite tour à tour les collections impressionnantes de la Signora Patrizia Sandretto et des expositions temporaires. Malgré la froideur des lieux, on y goûte une sélection très internationale le plus souvent impeccable. Avant d’accueillir une monographie de Paul Chan pendant la Triennale, la fondation s’est penchée sur l’écologie vue par les artistes contemporains. Instructif !
16 via Modane.
www.fondsrr.org

Le Musée Égyptien
L’étape incontournable du séjour pour laquelle il faut braver la foule compacte qui se presse dans ce musée fondé en 1824. Adoubée par Champollion, la collection de Drovetti et Schiaprelli compte plus de 30 000 objets. Le premier niveau du musée réserve une visite un peu emphatique mais aux pièces exceptionnelles. On affectionne l’étage qui rappelle la disposition du musée du Caire avec un ensemble exceptionnel de sarcophages et de momies.
Via Accademia delle Scienze 6.
www.museoegizio.it

La Fetta di Polenta, galerie Franco Noero
La Casa Scaccabarozzi abrite depuis le mois d’avril la galerie de Franco Noero, une référence en matière d’art contemporain et un véritable challenge, tant pour les artistes que pour les visiteurs. La maison de 1840, œuvre d’Antonelli, l’architecte de la Mole, ne mesure en effet qu’entre vingt-sept mètres de haut, cinq mètres de long et soixante-dix centimètres de large ! Pas plus de dix visiteurs à la fois, un seul escalier à vis, six étages pour une visite d’anthologie. Simon Starling, Turner Prize 2005, est le premier à s’y frotter (jusqu’au 28 juin 2008) !
Via Giulia Barolo 16D
Téléphone : 0039 011 882 208.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°602 du 1 mai 2008, avec le titre suivant : Turin en quelques lieux

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque