Vendredi 28 février 2020

Distinction

Toulouse prépare avec Christine Albanel sa candidature au patrimoine mondial de l’Unesco

Par Aurélie Baert · lejournaldesarts.fr

Le 27 mai 2015 - 451 mots

TOULOUSE

TOULOUSE [27.05.15] - Christine Albanel, ancienne ministre de la Culture, et aujourd’hui directrice chez Orange, va présider le comité d’orientation chargé de préparer la candidature de la ville de Toulouse au patrimoine mondial de l’Unesco.

Vendredi 22 mai, le maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc (UMP), a présenté les membres du comité d’orientation chargé de soutenir et de mettre en œuvre le dossier de la candidature de Toulouse pour son inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. En septembre 2014, le maire avait déjà annoncé à la presse sa volonté de porter la candidature de sa ville.

Le comité d'orientation est composé de deux groupes. L'un sous la présidence de Christine Albanel, ancienne ministre de la Culture des gouvernements Fillon I et II (de mai 2007 à juin 2009) et aujourd’hui directrice exécutive Responsabilité Sociale d’Entreprise, Diversité, Partenariats et Solidarité chez Orange. Le second groupe est présidé par Jean-Luc Moudenc.

Des villes françaises sont déjà inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est le cas des rives de la Seine à Paris, des centres historiques de Lyon et Strasbourg, de la cité des Papes à Avignon, du pont de la Lune à Bordeaux ou plus récemment de la cité épiscopale d’Albi. A l’instar de ces dernières, le maire de Toulouse souhaite que sa ville décroche le précieux sésame d’ici une dizaine d’années. Il souhaite mettre en place un concept original en résonance avec l’histoire et le patrimoine de la ville. L’objectif premier du comité d’orientation pour Jean-Luc Moudenc est de « mettre en cohérence des éléments épars dans la ville et lancer un message de communication pour fédérer un grand nombre de Toulousains autour de ce projet ».

Toulouse a t- elle vraiment une chance d’entrer dans le cercle fermé des 38 sites français inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO ?
Au regard de ses édifices, la candidature de Toulouse paraît légitime. La « ville rose » se prévaut de 51 édifices classés et 154 autres inscrits au titre des monuments historiques. La ville abrite trois constructions inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco : depuis 1996, le Canal du Midi, œuvre de Pierre-Paul Riquet, qui relie la Garonne à la Méditerranée, la Basilique Saint-Sernin, le plus grand édifice roman d'Europe, inscrite depuis 1998 au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle. L'Hôtel-Dieu Saint-Jacques est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, depuis 2010, au titre également des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Néanmoins la ville ne possède toujours pas de Plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV), préalable indispensable à tout dossier présenté devant l'Unesco. Engagé en 1982 à Toulouse, il n'a jamais vu le jour, alors qu'il existe dans 68 villes en France.

Légendes photos

Christine Albanel, directrice exécutive Responsabilité Sociale d’Entreprise, Diversité, Partenariats et Solidarité chez Orange - 2013 © AFP PHOTO ERIC PIERMONT

La place du Capitole à Toulouse © Photo Benh LIEU SONG - 2009 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque