Mardi 22 septembre 2020

Archéologie

Soudan : la capitale d'un royaume antique menacée par les inondations

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 8 septembre 2020 - 302 mots

KHARTOUM / SOUDAN

Le site antique de Bajrawiya, capitale de l'ancien empire méroïtique, est menacée par les eaux du Nil en raison d'inondations record au Soudan, a indiqué lundi à l'AFP l'archéologue Marc Maillot, directeur de l'unité archéologique française déployée dans le pays.

Inondation sur l'île de Tutti, au Soudan, le 3 septembre 2020. © Photo Ashraf Shazly/AFP
Inondation sur l'île de Tutti, au Soudan, le 3 septembre 2020.
© Photo Ashraf Shazly/AFP

Les inspecteurs du service des Antiquités soudanaises érigeaient des barrages avec des sacs de jute et pompaient l'eau pour empêcher qu'elle endommage ce joyau antique. Le Soudan a déclaré samedi l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire en raison de violentes inondations qui ont fait près d'une centaine de morts et détruit ou endommagé plus de 100 000 habitations, selon l'agence officielle Suna.

« Jamais les inondations n'avaient touché la ville royale de Bajrawiya qui se trouve à 500 mètres du Nil », à 200 kilomètres au nord de Khartoum, a précisé M. Maillot. « La situation est actuellement sous contrôle, mais si le niveau du Nil continue de monter, les mesures prises pourraient ne pas suffire », a-t-il ajouté, précisant que d'autres sites antiques sont menacés le long de la vallée du Nil.

Le site est constitué de la nécropole, avec les célèbres pyramides de Méroé, et de la ville royale de cette empire centralisé qui s'étendait sur 1 500 km dans la vallée du Nil, du sud de Khartoum à la frontière égyptienne, et qui a régné de 350 avant J.-C. à 350 après J.-C..

Le ministre de l'Information et de la Culture Fayçal Mohamed Saleh s'est rendu sur les lieux pour étudier les mesures à prendre pour protéger ce site, inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2003. Selon le dernier relevé du ministère de l'Eau et de l'Irrigation, le niveau du Nil a atteint 17,62 mètres, un record absolu depuis plus de cent ans, date du début des relevés sur le fleuve.

Cet article a été publié par l'AFP le 7 septembre 2020.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque