Vendredi 28 février 2020

Préhistoire

Sept autres spéléologues se revendiquent découvreurs de la Grotte Chauvet

Par Cléo Garcia · lejournaldesarts.fr

Le 17 décembre 2014 - 637 mots

LYON

LYON (RHÔNE-ALPES) [17.12.14] – Vingt ans après la découverte de la Grotte Chauvet, ornée d’une multitude de dessins pariétaux vieux de 36 000 ans, sept spéléologues exposent leur version des faits à la presse, demandant une révision de la version officielle qui attribue la découverte au seul trio formé par Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire. Les accords financiers en cours entre ceux-ci et la future Caverne du Pont-d’Arc sont remis en question.

Lors d’une conférence en Ardèche lundi 15 décembre 2014, sept spéléologues ont présenté à la presse une nouvelle version de la découverte de la célèbre Grotte Chauvet, classée en juin 2014 au patrimoine mondial de l’Unesco. Ils affirment avoir participé à la découverte de cette grotte, qui se serait selon eux déroulée en trois étapes étalées sur plusieurs mois et en présence de plusieurs autres spéléologues, contrairement à la version officielle qui veut que la grotte ait été découverte par le trio composé de Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire.

La première étape aurait eu lieu six mois avant la date officielle le 18 décembre 1994. Ce jour-là, Jean-Marie Chauvet et Michel Rosa auraient repéré ensemble un « trou souffleur » dans une paroi du cirque d'Estre. Les recherches du 18 décembre sont considérées comme la deuxième étape, et lors de la troisième qui aurait eu lieu le 24 décembre, Michel Rosa aurait accompagné Jean-Marie Chauvet dans le dégagement de la grotte et aurait fait « 99 % du travail de désobstruction », selon le spéléologue Daniel André, qui aurait également été présent lors de cette troisième étape.

Ces révélations était déjà connues au niveau local depuis plusieurs mois mais n’avaient pas encore été médiatisées par la presse nationale jusqu’à cette conférence. Alors que les trois découvreurs « officiels » s’apprêtaient à signer un accord financier avec le futur Musée de la Caverne du Pont-d’Arc, un fac-simile visant à préserver la grotte et ses dessins pariétaux vieux de 36 000 ans et qui doit ouvrir en avril 2015, ces revendications sèment le trouble. L’accord prévoyait que les trois découvreurs perçoivent 3 % sur les entrées du futur musée, ce qui est considérable étant donné que le musée espère accueillir 400 000 visiteurs par an. Pascal Terrasse, le député et président du syndicat mixte chargé de la réalisation de la réplique de la grotte Chauvet a déclaré qu’« à partir du moment où d'autres entrent dans le jeu et disent qu'ils sont les inventeurs », il ne « [pouvait] pas négocier, alors qu'il y a un doute qui persiste avec les autres. L'accord est suspendu jusqu'à nouvel ordre ».

De son côté, Jean-Marie Chauvet a confirmé une première approche de la grotte avec Michel Rosa, mais ce dernier a ensuite selon lui « poursuivi ses explorations d'autres grottes sans s'y intéresser plus que ça », a-t-il confié à l’AFP. « Entre mars-avril et décembre 1994, pourquoi n'y sont-ils pas retournés? Ils ont laissé tomber, c'est pour cela que ça leur fait mal », explique-t-il.

Les sept spéléologues réclament à l’Etat de les reconnaître comme découvreurs et que l’accord convenu avec les trois spéléologues soit rompu, mais assurent « ne rien demander » financièrement, considérant la découverte comme une récompense en soi. « Notre paie c'est ce qu'on a vécu dans la grotte. On demande juste une visite par an chacun dans la grotte ainsi que la gratuité à vie d'une visite du fac-similé », a déclaré Daniel André.

Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire ont saisi la justice à de nombreuses reprises contre l’Etat, notamment pour réclamer des droits sur les biens « mobiliers » du site ou un statut d’ « inventeur » ou « d’auteur ». Une compensation financière à hauteur de 3 millions de francs et la reconnaissance de leur qualité d'inventeurs de la grotte leur avaient été accordées.

Légende photo

Rhinocéros à la grande corne, dessin sur un mur de la grotte Chauvet, Ardèche - © Photo Inocybe - 2006

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque