Mardi 22 septembre 2020

Musée

Réouverture d’un Musée de la résistance et de la déportation de l'Ain rénové

Par Bénédicte Gattère · lejournaldesarts.fr

Le 19 septembre 2017 - 379 mots

NANTUA (AUVERGNE-RHÔNE-ALPES) [19.09.17] - Après deux ans de fermeture pour des travaux de mise aux normes de l’accessibilité, le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation a rouvert ses portes au public le 10 septembre.

Le musée, abrité dans l'ancienne prison de la ville de Nantua, une ancienne abbaye clunisienne, rouvre avec une muséographie et un parcours repensés. Les deux ans de travaux lui ont également permis de mettre aux normes l’accessibilité du site.

Fondé en 1985 par une association de résistants et de déportés et officiellement inauguré l'année suivante, le musée est doté d'une collection constituée à 95% de dons d'habitants des pays de l'Ain. Au fil des années, elle n'a cessé de s'enrichir jusqu'à compter environ 12 000 pièces. Se situant dans une perspective régionale, le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation de l'Ain et du Haut-Jura présente les parcours de vie des habitants de l'Ain et du Haut-Bugey, terre de résistance. Parmi les faits marquants, l'histoire retient entre autres le défilé des maquisards à Oyonnax, le 11 novembre 1943. Sa position stratégique entre Lyon et Genève explique l'histoire du département durant la Seconde Guerre mondiale.

Bien qu'ayant déjà obtenu le label « Tourisme & Handicap », le musée souhaitait renforcer son accessibilité. Pour ce faire, il s'est associé avec la société Polymorphe Design afin de créer un parcours muséographique ergonomique et adapté à tous les publics empêchés. Un ascenseur permet désormais aux personnes à mobilité réduite d'accéder sans encombre aux deux niveaux. Les outils de médiation ont également été repensés. Les travaux ont été financés conjointement par la région Auvergne-Rhône-Alpes, par la DRAC de la région, par le ministère des Armées ainsi que par la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

Les scolaires constituant plus de la moitié de ses visiteurs, le musée se concentre donc plus spécifiquement sur son offre pédagogique. Une nouvelle salle est d'ailleurs dévolue aux activités pédagogiques. En fin de parcours, une salle interactive permet également à chacun de s'exprimer sur le rôle d'un musée de la Résistance à l'heure actuelle, et de confronter son point de vue avec des intervenants.

Depuis 2005, le musée affiche une fréquentation en hausse constante. En 2014, avant son réaménagement initié par le Conseil départemental, il comptait 11 500 visiteurs.

Légende photo

Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Ain et du Haut-Jura à Nantua © Photo Balerian - 25 septembre 2010 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque