Lundi 21 septembre 2020

Fondation

Pinault à la Bourse de Commerce : un "cadeau immense au cœur de Paris", estime Anne Hidalgo

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 27 avril 2016 - 490 mots

PARIS

PARIS [27.04.16] - L'installation de la collection d'art contemporain de François Pinault à la Bourse de Commerce de Paris, annoncée mercredi par l'homme d'affaires et Anne Hidalgo, est \"un cadeau immense au coeur de Paris\", affirme la maire de la capitale.

Question : Comment s'est décidée l'arrivée de cette nouvelle institution culturelle à Paris ?
Réponse :
Elle est née d'une envie de François Pinault d'être encore plus présent à Paris à travers l'art contemporain et en même temps de la disponibilité de ce bâtiment de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI).
Nous avons souvent eu cette discussion lors de rencontres informelles sur le fait que s'il y avait un lieu magnifique et qu'il serait partant pour regarder. Nous avons fait cette proposition. Pour ses collections, il fallait un bâtiment avec de grandes hauteurs sous plafond, avec une possibilité d'aménagement à l'intérieur. C'était parfait. De temps en temps, vous avez un alignement des planètes. Là, il y a eu alignement des planètes.

Q : Que va apporter cette fondation à Paris ?
R :
Au coeur de Paris, il y a les Halles avec des établissements culturels, Beaubourg à proximité, le Louvre, un ensemble de musées et de lieux avec des programmations culturelles, des amateurs. Le coeur de Paris évolue et continue à attirer avec une marque qui est la marque de l'art. C'est un cadeau immense que nous allons avoir au coeur de Paris. J'en suis ravie. Cela me rend optimiste sur l'attractivité de la ville, sur ce message qui dit que Paris est un ville qui respecte son patrimoine, mais qui se projette aussi sans cesse dans l'avenir.
Avec la FIAC (Foire d'art contemporain), Paris a retrouvé une place dans l'art contemporain. Ajouter cette Bourse, c'est un "plus" indéniable. Après la Fondation Louis Vuitton, c'est un cadeau de plus. Merci à Bernard Arnault, à François Pinault. C'est magnifique d'avoir des grands capitaines d'entreprises qui font prospérer les couleurs de notre pays. Ils donnent à la création contemporaine et aux artistes du monde entier des occasions d'être connus, reconnus, de rencontrer un public. Paris est la ville dans laquelle on peut rencontrer un public, et un public international.

Q : Comment s'est faite en pratique l'opération ?
R :
Il y a un échange foncier avec la CCI. Nous étions propriétaires de bâtiments où ils ont des bureaux, et ils possédaient ce bâtiment sur lequel nous lorgnions depuis longtemps. Nous nous sommes dits, soyons intelligents. Faisons estimer par les Domaines le prix de ces différentes propriétés. Le solde est de 21 millions d'euros que nous ajoutons à l'opération d'échange foncier. Nous signons un bail emphytéotique de 50 ans avec la structure qui va être créée. Nous recevrons un loyer avec une part fixe et une part variable en fonction de la fréquentation. Les travaux, le fonctionnement, seront à la charge de François Pinault. L'opération doit encore être votée en Conseil de Paris.

Propos recueillis par Fabienne FAUR

 

Anne Hidalgo © Photo Remi Jouan - 2013 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque