Dimanche 5 juillet 2020

Nomination

Philippe Barbat remplace Eric Gross à la tête de l’Institut national du patrimoine

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 10 décembre 2014 - 438 mots

PARIS [10.12.14] - Philippe Barbat, actuel conseiller chargé du patrimoine et de l'architecture de Fleur Pellerin, a été nommé directeur de l’Institut national du patrimoine par décret du président de la République, à compter du 2 janvier 2015. Il remplace à ce poste Eric Gross, qui quitte ses fonctions aujourd’hui.

Le 2 janvier 2015, Philippe Barbat (43 ans) prendra la direction de l’Institut national du patrimoine (Inp), en remplacement d’Eric Gross dont le second mandat s’achève aujourd’hui. Nommé en juin 2012 conseiller en charge du patrimoine au cabinet d’Aurélie Filippetti, Philippe Barbat avait été reconduit dans ses fonctions le 26 août par Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication.

Cet ancien élève de l'École nationale des chartes (1991-1995), de l'École nationale du patrimoine (1996-1997) et de l'École nationale d’administration (2004–2006, promotion Simone Veil) a occupé la fonction de conservateur du patrimoine à la direction des archives de France de 1997 à 2002, puis a intégré le Conseil d’État comme auditeur puis maître des requêtes à sa sortie de l’ENA (2006 – 2010). En 2007, Philippe Barbat a été le rapporteur général adjoint du Livre blanc sur les valeurs, les missions et les métiers de la fonction publique et a été nommé secrétaire général de la commission Villa Médicis en 2008. Avant d’être nommé au cabinet du ministère de la Culture et de la Communication en 2012, Philippe Barbat était adjoint au directeur chargé des archives de France (direction générale des patrimoines) depuis 2010.

Philippe Barbat remplace Eric Gross, qui avait été nommé à la direction de l’Inp en décembre 2008 puis renouvelé en décembre 2011. A l’issue du conseil d’administration qui s’est tenu le 24 novembre dernier, il est revenu sur ses six années à la direction de l’institution, en soulignant les efforts menés pour « ouvrir l’Inp, pour décloisonner, pour passer à plus de coopération », installant véritablement l’établissement « dans le paysage de l’enseignement supérieur ». Avec le projet d’installation du département des restaurateurs dans le bâtiment de la manufacture des Allumettes à Aubervilliers, l’Inp a « assuré la pérennité du département des restaurateurs et le renouvellement d’une profession essentielle à la protection et à la transmission de notre patrimoine ». Eric Gross a néanmoins regretté que l’Inp ne soit pas intégré au sein des instances France-Muséums, comme il l’avait suggéré en 2009. Sa nouvelle affectation n’est pas encore connue.

L'Institut national du patrimoine est administré par un conseil d'administration (présidé par Patrick Gérard) et doté d'un conseil scientifique. Il comporte deux départements pédagogiques chargés, d’une part, de la formation des conservateurs du patrimoine, et d’autre part, de celle des restaurateurs du patrimoine.

Légende photo

Philippe Barbat - © Photo Thesupermat - 2010 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque