Dimanche 15 décembre 2019

Eglise - Justice

Mise en examen d’un prêtre soupçonné d’avoir dérobé 350 objets liturgiques

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 17 janvier 2018 - 246 mots

ARLES (PACA)

La ville d’Arles a déposé plainte contre X pour vol de biens culturels publics au sein de la cathédrale Saint-Trophime. Le prêtre a été mis en examen.

Tympan et frise du portail de l'église Saint-Trophime à Arles (XII° siècle)
Tympan et frise du portail de l'église Saint-Trophime à Arles (XII° siècle) - 2009

La Ville d’Arles a déposé une plainte contre X en juin 2017, après s’être aperçue de l’absence d’objets de valeur dans la cathédrale Saint-Trophime. L’église romane d’Arles, en partie classée, est inscrite au titre des Monuments historiques et abrite une collection importante d’objets liturgiques. Selon le journal La Provence, le curé de 55 ans aurait reconnu les faits pendant la garde à vue. Le procureur estime le montant du vol à plusieurs milliers d’euros.

Stéphane Cabanac fut archiprêtre pendant neuf ans, il a été suspendu par l’Eglise et mis en examen pour vol. Dès le début de l'enquête en août 2017, le curé a quitté sa paroisse et Arles, il a été relevé de ses fonctions début janvier, à titre provisoire. Un jugement devrait avoir lieu au printemps prochain.

La ville déplore la disparition de plus de 350 objets, propriété de la Ville d’Arles, tels que des calices, des chasubles, des croix, parmi lesquels 45 seraient protégés au titre des Monuments historiques. Les objets n’étaient pas exposés au public et se trouvaient dans des pièces fermées. Le curé aurait volé puis revendu ces biens.

L’enquête doit maintenant préciser comment ils ont été vendus. Les premières pistes indiquent que les objets ont été mis en vente lors de ventes aux enchères et chez des brocanteurs du sud de la France.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque