Mercredi 15 juillet 2020

Musée

Les musées en liberté surveillée

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 29 mai 2020 - 269 mots

FRANCE

Édouard Philippe a annoncé hier la réouverture de tous les musées à compter de mardi 2 juin.

pyramide du musée du Louvre
La pyramide du musée du Louvre.
Photo PickPik

« La liberté va redevenir la règle et l’interdiction l’exception », a déclaré le Premier ministre, en présentant les décisions prises dans la matinée lors d’un Conseil de défense présidé par Emmanuel Macron. Il ainsi annoncé toute une série de mesures concernant l’éducation et la vie sociale et culturelle, soulignant que la situation sanitaire était meilleure que ce qui était attendu.

Finie la distinction entre « grands et petits » musées. Tous les musées vont pouvoir ouvrir à compter du 2 juin, y compris les grands musées parisiens, situés dans une « zone orange » qui se substitue à l’ex-zone rouge.

La mesure concerne également les sites patrimoniaux (châteaux, sites remarquables …) beaucoup plus nombreux que les musées.
Pour autant la visite sera étroitement contrôlée. Le port du masque sera obligatoire, les distances de sécurité devront être respectées et les gestes barrières sont toujours d’actualité.

Mais l’autorisation de réouverture ne signifie pas l’ouverture proprement dite au public. Les « petits musées » avaient le droit d’ouvrir le 11 mai et encore bien peu l’ont fait. Le Quai Branly, un « grand musée » n’envisage ainsi sa réouverture que mi-juin.
Ils ne sont pas les seuls à bénéficier de cette mesure. Les salles de spectacle et théâtres pourront rouvrir le 2 juin en zone verte et le 22 juin en zone orange tandis que les cinémas ouvriront le 22 juin. Si les cafés et restaurants en zone verte sont accessibles dès le 2 juin, ceux d’Île-de-France ne le peuvent que pour leur terrasse.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque