Mercredi 17 octobre 2018

Collection

Les collections du projet abandonné de musée d'histoire de la France et de l'Algérie transférées au Mucem

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 25 juillet 2018 - 228 mots

MARSEILLE

Les collections du projet de musée d'histoire de la France et de l'Algérie, finalement abandonné à Montpellier, ont été transférées au Mucem, à Marseille, ont annoncé le maire de Montpellier et le président du musée mardi.  

Marseille, vue sur le Mucem.
Marseille, vue sur le Mucem.

Quelque 5.000 objets et documents, dont 3.000 écrits et une centaine de tableaux, pour une valeur de 2,6 millions d'euros, sont mis en dépôt au Mucem, selon la convention signée par le président de cette institution, Jean-François Chougnet, et le maire et président de l'agglomération de Montpellier, Philippe Saurel.  

Pour la conservatrice Florence Hudowicz, il s'agit de "permettre de croiser les mémoires et les regards", au travers d'objets en provenance d'Algérie, du 19e siècle à l'époque contemporaine. Outre la convention de dépôt, une convention de partenariat a été signée pour mettre en valeur les collections qui seront accessibles aux chercheurs. 

Le projet de musée de l'Histoire de la France et de l'Algérie (MHFA) avait été initié par l'ancien maire de Montpellier, Georges Frêche. "Il a voulu créer un musée de la France en Algérie", a indiqué M. Saurel lors d'une conférence de presse. M. Saurel lui a substitué un musée d'art contemporain qui doit ouvrir en 2019. L'abandon en 2014 du projet avait été critiqué par de nombreux intellectuels et notamment par Jack Lang, président de l'Institut du Monde arabe. 

Cet article a été publié par l'AFP le 24 Juillet 2018.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque