Mercredi 21 octobre 2020

Diplomatie

Le ton monte entre l’Inde et le Cambodge au sujet de la réplique du temple d’Angkor Vat

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 10 juin 2015 - 542 mots

PHNOM PENH / CAMBODGE

PHNOM PENH (CAMBODGE) [10.06.15] - Dans une lettre adressée au ministère indien des Affaires extérieures, le gouvernement du Cambodge lui a demandé de stopper la construction d’une réplique du temple d’Angkor Vat, principal site touristique et symbole du pays, afin de maintenir les relations diplomatiques historiques entre les deux Etats.

Une première polémique avait surgi en 2012 à l’annonce du projet d’une « copie » à grande échelle du temple d’Angkor Vat par le Mahavir Mandir Trust dans l’Etat du Bihar en Inde. Le gouvernement cambodgien avait alors invité l'Inde à contraindre les architectes à changer leur conception. Mais les plans révisés avaient révélé un temple ressemblant encore beaucoup à Angkor Vat.

L’affaire a pris cette semaine de l’ampleur nous apprennent le Phnom Penh Post et  Cambodia Daily. Dans une lettre adressée samedi dernier au ministère indien des Affaires extérieures, le gouvernement du Cambodge se fait plus menaçant : « Le gouvernement royal du Cambodge considère que cette copie du temple d’Angkor Vat construite pour des bénéfices commerciaux viole gravement son héritage mondial, qui est une valeur universelle et exceptionnelle de l’humanité. […] Le gouvernement du Cambodge demande au ministre des Affaires extérieures de l’Inde de reconsidérer la construction prévue de la réplique d’Angkor Vat afin de préserver les relations historiques traditionnelles entre deux pays et notre peuple ». La lettre ajoute que l'imagerie associée à Angkor Vat a été une caractéristique majeure de l'image du Cambodge pendant des siècles, et est même l’élément central du drapeau national.

Le ministre de la Culture et secrétaire d'Etat aux Beaux-Arts du Cambodge, Thai Norak Satya, a exprimé dimanche son inquiétude sur l'effet économique potentiel que la copie pourrait avoir pour le Cambodge. Le temple d’Angkor Vat est en effet la destination touristique la plus populaire du pays. Selon les derniers chiffres du gouvernement, le site a attiré 843 000 touristes étrangers dans les quatre premiers mois de 2015, apportant 24,1 millions de dollars issus de la vente de billets.

La déclaration a été publiée après que l'ambassadeur du Cambodge en Inde, Hun Han, a visité le site de construction du complexe religieux de Viraat Ramayan Mandir et a déclaré que les nouveaux plans pour la structure, dont la construction n'a pas encore commencé, comportait encore 60 à 65 % de ressemblance avec le temple cambodgien, ce qui n’est « pas acceptable ».

Cependant, Kishore Kunal, directeur du Mahavir Mandir Trust, a assuré au Phnom Penh Post que son entreprise ne créait pas une réplique d'Angkor Vat, mais que le célèbre complexe constituait seulement une source d'inspiration parmi d’autres pour le nouveau temple. Kishore Kunal a ajouté qu'il a consulté les autorités cambodgiennes pour déterminer si son temple, qui une fois achevé sera le plus grand complexe religieux du monde, est ou non une reproduction exacte d'Angkor Vat. « Nous avons demandé au Cambodge d’envoyer des architectes pour voir les plans et décider si c’est une réplique. Ils se rendront compte que c’est une version améliorée de nombreux temples, dont Angkor Vat, le temple d’Hanuman à Mahabalipuram dans le Tamil Nadu, et d’autres ».

Kishore Kunal rappelle également qu’il n’existe aucune loi contre la reproduction d’un site classé patrimoine mondial par l’Unesco, et qu’une réplique du Taj Mahal a déjà été réalisée au Bangladesh en 2008.

Légendes photos

Les temples d'Angkor Wat au Cambodge © Photo Bjørn Christian Tørrissen - 2005 - Licence CC BY-SA 3.0

Drapeau du Cambodge © Source Wikimedia - Sous Licence Domaine public via Wikimedia Commons

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque