Afghanistan - Musée

Le National Museum of Afghanistan rouvre ses portes

Par Julie Goy · lejournaldesarts.fr

Le 13 décembre 2021 - 380 mots

KABOUL / AFGHANISTAN

Contrairement à ce qui s’était passé il y a 20 ans, les talibans semblent plus respectueux du musée installé à Kaboul.

National Museum of Afghanistan à Kaboul. © Masoud Akbari, 2013, CC BY-SA 3.0
National Museum of Afghanistan à Kaboul.
Photo Masoud Akbari, 2013

Le National Museum of Afghanistan a rouvert ses portes le 25 novembre dernier, trois mois après la prise de Kaboul par les talibans. En 2001, lors de la première prise de la capitale afghane, ces derniers avaient pillé 70 % des 100 000 objets qui constituaient ses collections. En 2002, l’UNESCO avait fait réaliser des travaux d’isolation pour protéger le bâtiment des intempéries. Le musée avait finalement pu rouvrir ses portes en 2004. 

Le retour au pouvoir des talibans se passe cependant, pour l’instant, mieux qu’il y a 20 ans. L’Alliance for the Restoration of Cultural Heritage, une ONG américaine a semble-t-il convaincu les théologiens islamiques de l’importance de préserver le patrimoine culturel. Selon Cheryl Benard, présidente de l’Alliance, « de leur propre initiative, ils ont donné l’ordre à leurs commandants sur le terrain de ne pas détruire de sites ou monuments historiques et d’empêcher les pillages ». Au National Museum of Afghanistan, ils sont même chargés de la sécurité de l’édifice. 

Le fonctionnement du musée reste cependant précaire : des coupures de courant régulières laissent les galeries dans l’obscurité et les équipes du musée n’ont pas été payées depuis août dernier, comme l’ensemble des fonctionnaires afghans. Le musée accueille tout de même entre 50 et 100 visiteurs par jour… surtout des talibans !

Les collections du musée s’étendent de l’époque préhistorique jusqu’au XXe siècle et témoignent du carrefour qu’a longtemps constitué l’Afghanistan en Asie centrale. Elles avaient été particulièrement enrichies en 1922 à la suite des fouilles de la Délégation archéologique française en Afghanistan, mais seulement 50 000 objets sont aujourd’hui conservés dans les collections du musée. L’étendue exacte des disparitions ne peut être établie car les archives du musée ont disparu. Seule une liste d’œuvres perdues ou en danger datant de 1998 permet une approximation. 

Le premier National Museum of Afghanistan avait ouvert ses portes en 1919 dans le palais Bagh-e-Bala à Kaboul, avant d’être déplacé dans le palais du Roi au centre de la ville. En 1931, les collections ont finalement rejoint l’édifice situé dans le quartier de Darulaman. Avec l’accord des talibans, les visiteurs peuvent lire sur une plaque, à l’entrée du musée, qu’« une nation reste en vie lorsque sa culture le reste aussi »

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque