Mercredi 20 novembre 2019

Donation

Le Musée d’Art moderne de Paris reçoit 61 œuvres de De Chirico par héritage

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 12 juillet 2011 - 398 mots

PARIS

PARIS [12.07.11] – Le 10 juillet 2011, le Journal du Dimanche révélait que la ville de Paris et la Fondation Giorgio e Isa De Chirico étaient enfin parvenues à un accord ; au terme duquel, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris hériterait bientôt de 61 œuvres de Giorgio De Chirico. Cette information a été confirmée par Christophe Girard, adjoint au maire chargé de la culture.

Mettant fin à vingt ans de batailles judiciaires entre la France et l’Italie, un accord a été établi entre la Ville de Paris et la Fondation Giorgio e Isa De Chirico à Rome. En vertu de celui-ci, la fondation s’est finalement résolue à remettre à la municipalité de Paris 61 œuvres de l’artiste italien Giorgio De Chirico. Ce document doit être prochainement soumis aux élus parisiens. Ces derniers devront ensuite autoriser le maire de Paris, Bertrand Delanoë, à signer un contrat de transaction au profit du musée d’Art moderne de la ville.

Dans son testament, la veuve de Giorgio De Chirico, Isabella Pakswer, avait désigné la Fondazione Giorgio e Isa De Chirico comme légataire universel. Mais, elle y avait aussi indiqué qu’une autre fondation devait être créée à Paris et qu’elle léguait à cette dernière un cinquième des œuvres alors en sa possession. Ce testament précisait qu’à défaut de constitution de cette fondation française « dans un délai de dix ans » les œuvres concernées reviendraient à la municipalité, « afin d’être exposées dans un musée choisi par le maire ».

Cependant, après le décès d’Isabella Pakswer en 1990, la fondation romaine avait toujours contesté la validité du legs et refusé la restitution des œuvres. Ce n’est qu’en 2009, grâce à l’exposition « Giorgio De Chirico, la fabrique des rêves », organisée au Musée d’Art Moderne de Paris, que les relations entre les deux pays ont commencé à s’améliorer. Pour la première fois, cette exposition couvrait l’ensemble de l’œuvre de De Chirico.

L’accord prévoit désormais que « la remise des œuvres surviendra dans un délai de trois mois » et que Paris prendra en charge le transport. Puis, dès leur arrivée au musée, les 61 œuvres seront exposées pour au moins 6 mois.

Selon Christophe Girard, « ce fonds unique constitue l’une des plus grandes collections au monde de cet artiste majeur ». Il comprend 30 peintures, 20 dessins et 11 sculptures de l’artiste, lequel vécut à Paris entre 1911 et 1915.

Légende photo

Giorgio De Chirico - Source Wikimedia

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque