Musée

Le Musée Boijmans Van Beuningen va louer des espaces de réserve et d’exposition à des collectionneurs privés

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 18 mars 2015 - 912 mots

ROTTERDAM (PAYS-BAS) [18.03.15] - Le Musée Boijmans Van Beuningen, en partenariat avec la ville de Rotterdam et la fondation philanthropique Verre Bergen, conçoit un bâtiment d’un nouveau genre. Sur les 14 000 m² de surface, une partie sera louée à des collectionneurs privés. L’ouverture est prévue en 2018.

Le Musée Boijmans Van Beuningen est l’un des plus anciens musées néerlandais. Il conserve aujourd’hui plus de 145 000 objets, dont environ 70 000 sont dans les réserves, en raison du manque d’espace d’exposition.

Depuis 2005, le Musée Boijmans Van Beuningen, la ville de Rotterdam et la Fondation Verre Bergen sont en discussion pour concevoir un bâtiment annexe à celui construit en 1935 par Ad Van der Steur. Ce partenariat public-privé s’est mis en place suite à un constat simple : les réserves actuelles du Musée Boijmans Van Beuningen, anciennes et localisées sous le niveau de la mer, ne permettent plus la conservation de la collection dans les meilleures conditions. Une réflexion s’est donc engagée sur la possibilité de construire un nouveau bâtiment, proche du musée actuel, afin d’abriter les collections dans de bonnes conditions climatiques et hygrométriques, avec un niveau de sécurité optimum en ce qui concerne le vol, le feu, les inondations, etc.

Le projet de ce nouveau bâtiment s’est nourri des exemples récents de nouvelles réserves muséales. Le constat d’une curiosité du visiteur pour les coulisses des musées ces dernières années a conduit à un essor de la monstration muséale. En décembre 2012 le Louvre-Lens ouvrait ses portes, et dévoilait son Espace découverte : des réserves visibles via une paroi en verre, accompagnées de dispositifs multimédias, et accessibles au public par des visites guidées. Le Musée Aan de Stroom (MAS) d’Anvers, musée d’art contemporain ouvert en 2011, a créé un Dépôt accessible présentant au public 180 000 objets (sur les 470 000 conservés) derrière des parois vitrées. Dans la même veine, le Musée Boijmans Van Beuningen a décidé également de rendre ses réserves visibles au public et accessibles totalement lors de visites guidées.

La deuxième idée importante aux origines de ce projet a été la volonté de créer un partenariat avec des collectionneurs privés. Rotterdam a toujours été une ville attirant de nombreux collectionneurs privés. Le Musée Boijmans Van Beuningen est nommé d’après deux des nombreux collectionneurs qui ont donné leur collection à la ville de Rotterdam : l’avocat Frans Otto Boijmans a légué sa collection en 1849 et le musée obtint celle de l’homme d’affaires Daniël George Van Beuningen en 1958. Une réflexion s’est ainsi engagée sur la possibilité d’offrir à des collectionneurs privés un espace de stockage et d’exposition pour leurs œuvres d’art au sein du nouveau bâtiment. Cette nouvelle catégorie de bâtiment a été appelée Public Art Depot.

En 2011, les trois partenaires ont ainsi opté pour cette forme plutôt que pour un espace de réserve fermé. En 2013, ils ont signé la déclaration de mission conjointe et opté définitivement pour un bâtiment situé dans le Museumpark, à côté du Musée Boijmans Van Beuningen. En 2014, un comité a sélectionné l’agence MVRDV, basée à Rotterdam, pour concevoir le bâtiment, surnommé « salad bowl » en raison de sa forme cylindrique.

Ce bâtiment de 14 000 m² comprendrait des espaces de réserve et des locaux techniques pour les équipes du musée. 40% de la surface totale serait accessible au public. Les visiteurs pourraient découvrir les espaces de réserve à travers une paroi vitrée, et accéder au jardin de sculptures et au restaurant sur le toit. Des visites guidées accompagnées d’un gardien seront également organisées, avec des frais supplémentaires. Les trois étages du bâtiment comprendront des espaces d’exposition dont la programmation serait effectuée par le Musée Boijmans Van Beuningen.

Environ 10% de l’espace seraient destinés au stockage et à l’exposition d’œuvres appartenant à des collectionneurs privés. Les trois acteurs du projet espèrent que la location de ces espaces permettra de rembourser les frais de construction du bâtiment. Selon eux, cela sera également l’occasion pour le public de pouvoir découvrir, sous certaines conditions, des collections privées invisibles auparavant. Moyennant des frais supplémentaires, les collectionneurs auront la possibilité de confier la gestion de leur collection aux équipes du Musée Boijmans Van Beuningen. Selon une conservatrice du musée, ce partenariat pourrait également inciter les collectionneurs privés à devenir « les nouveaux Boijmans et Van Beuningen ». Lors d’une conférence intitulée « Private goes public » lors de la foire TEFAF le vendredi 13 mars 2015, le directeur du Musée Boijmans Van Beuningen, Sjarel Ex, a présenté son projet et affirmé avoir déjà contacté plus de 50 collectionneurs européens. Selon lui, au moins six seraient intéressés par le fait de pouvoir stocker leurs œuvres d’art dans ses nouvelles réserves. Des bureaux pour la fondation Verre Bergen sont aussi prévus dans le nouveau bâtiment.

Le Public Art Depot devrait coûter environ 50 millions d’euros. La fondation Verre Bergen contribue à hauteur de 15 millions d’euros, la ville de Rotterdam fournit les 35 millions restant sous forme de prêt remboursé sur une période de 40 ans. La ville espère que cette somme sera remboursée grâce aux recettes générées par les ventes de tickets d’entrée, la contribution annuelle de 2.5 million d’euros du Conseil municipal pour le budget de la culture, mais également par les recettes issues de la location des espaces collectionneurs privés. Il est prévu qu’au milieu de l’année 2015, la ville de Rotterdam prenne la décision définitive de lancer la construction. Si tel est le cas, le Public Art Depot devrait ouvrir en 2018.

Légende photo

Projet du bâtiment de collection, extension du musée Boijmans van Beuningen de Rotterdam - © Photo musée Boijmans van Beuningen

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque