Vendredi 23 octobre 2020

Musée

A Rotterdam, un futur entrepôt d'œuvres d'art accessible au public

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 25 septembre 2020 - 317 mots

ROTTERDAM / PAYS-BAS

Le musée Boijmans Van Beuningen à Rotterdam dévoile cette semaine son nouvel entrepôt, toujours en construction, qui sera le premier au monde à offrir l'accès au public à la collection complète des œuvres d'art d'un musée.

Le musée Boijmans Van Beuningen avec le nouvel entrepôt en forme de bol. © Ossip van Duivenbode
Le musée Boijmans Van Beuningen avec le nouvel entrepôt en forme de bol.
© Ossip van Duivenbode

Le Dépôt Boijmans Van Beuningen ouvre de vendredi à dimanche ses portes aux habitants de la ville portuaire pour leur donner un aperçu de l'avancement des travaux, en attendant son inauguration prévue à l'automne 2021.

Le dépôt, une gigantesque construction en forme de bol et recouvert de miroirs, abritera quelque 160 000 œuvres d'art, que les visiteurs pourront admirer dans leur ensemble.

Seulement environ 6 % de la collection complète d'un musée est exposée au public, le reste se trouvant entreposé dans des lieux fermés, explique à l'AFP Sjarel Ex, le directeur du musée Boijmans Van Beuningen, lors d'une visite à la presse jeudi.

« Ce dépôt accessible au public est peut-être la nouvelle forme la plus radicale de faire un entrepôt en ce moment », estime le directeur, qui a eu l'idée du concept. Le but est d'entretenir la collection du musée tout en restant ouvert au public, qui pourra notamment assister à des restaurations.

Même si certains musées proposent un accès limité à leurs espaces de stockage, le Dépôt Boijmans Van Beuningen sera le premier entrepôt de cette taille au monde où les visiteurs pourront demander à tout voir, se réjouit l'architecte Winy Maas. Par petits groupes, ils pourront par exemple se rendre dans toutes les pièces de stockage, sous l'œil attentif d'un garde.

« Je vois que cela ouvre l'esprit à d'autres musées et à d'autres pays, en quelque sorte pour dire, "bon, nous avons une responsabilité publique vis-à-vis de notre collection" », déclare M. Maas, qui a conçu le bâtiment avec son agence MVRDV.

Le projet, dont le coût est estimé à 92 millions d'euros, est principalement financé par des donations privées.

Cet article a été publié par l'AFP le 24 septembre 2020.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque