Vendredi 4 décembre 2020

Los Angeles

Le Lacma s’étend encore

Le Journal des Arts

Le 18 octobre 2010 - 481 mots

Avec l’ouverture du pavillon Resnick, le musée peut passer à la deuxième phase de la réorganisation de son campus.

LOS ANGELES - Le 2 octobre, le Los Angeles County Museum of Art (Lacma) a ouvert son nouveau pavillon d’exposition Lynda-et-Stewart-Resnick, dont la réalisation a coûté 53 millions de dollars (38 millions d’euros). Cette inauguration met un terme à la première phase du vaste chantier de réaménagement du campus muséal d’un coût global de 201 millions de dollars (144 millions d’euros). Les travaux de ce nouveau pavillon signé Renzo Piano, décrit par le Lacma comme « l’espace muséal à plateau ouvert et à éclairage naturel le plus grand au monde », ont débuté quelques mois à peine après l’inauguration, en 2008, du Broad Contemporary Art Museum (BCam) du même Renzo Piano. 

Turrell, Heizer et Koons Le nouvel édifice a été financé en majeure partie grâce aux fonds versés par Lynda et Stewart Resnick (45 millions de dollars), lesquels ont promis de faire don d’une sélection d’œuvres de leur collection pour une valeur totale de 10 millions de dollars.  D’après Michael Govan, directeur du Lacma, l’ouverture du pavillon Resnick marque le lancement de la deuxième phase de transformation du campus muséal, qui inclut le projet de rénovation et de réouverture des 2 800 mètres carrés de l’espace historique du Lacma West. Les travaux à effectuer sur ce bâtiment datant de 1939 et acquis en 1994 ont été suspendus pour cause de crise économique mondiale. « L’effondrement de l’économie a légèrement ralenti notre projet d’augmentation de capital, et nous avons donc décidé de prendre chaque chose en son temps », a déclaré Michael Govan, ajoutant : « mais le Lacma West est notre prochain objectif ». 

À ce jour, les efforts de récolte de fonds pour la rénovation se concentrent sur la restauration de la façade et l’installation de deux œuvres de James Turrell. Cette deuxième phase de travaux consiste en la réorganisation du campus muséal de 8 hectares, qui comprend l’installation de Levitated Slot/Mass (1982), la pyramide de granit de 300 tonnes signée Michael Heizer, et le fameux Train suspendu de Jeff Koons. Ces deux œuvres font actuellement l’objet d’une campagne de levée de fonds. « L’idée est de créer une expérience muséale qui soit unique à Los Angeles, et que l’on ne puisse imaginer ni à New York ni à Chicago », précise Michael Govan.

Parmi les premières expositions inscrites au programme, figurent une présentation des reliques de la civilisation mexicaine olmèque ainsi qu’une sélection d’œuvres de la collection Resnick. En décembre, le musée présentera 200 œuvres dans le cadre de la première grande manifestation internationale consacrée à la ville indienne de Lucknow. L’exposition ira à Paris où elle sera présentée au Musée Guimet du 12 avril au 18 juillet 2011.

LACMA

Los Angeles County Museum of Art (LACMA), 5905 Wilshire Blvd, Los Angeles, Californie, tlj sauf mercredi 12h-20h, week-end 11-20h, www.lacma.org

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°333 du 22 octobre 2010, avec le titre suivant : Le Lacma s’étend encore

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque