Mercredi 8 juillet 2020

Musée

Le Kunstmuseum de Berne doit vendre deux maisons de Gurlitt pour payer les frais de justice

Par Ida Simon · lejournaldesarts.fr

Le 8 juin 2017 - 184 mots

BERNE / SUISSE

BERNE (SUISSE) [08.06.17] - Au terme d’une procédure judiciaire aussi longue que coûteuse qui a confirmé ses droits sur l’héritage de Gurlitt, le musée de Berne doit vendre deux immeubles de la succession pour payer les coûts d’avocats.

Le litige concernant la succession Gurlitt a coûté des millions de dollars au Kunstmuseum de Berne. Marcel Bruelhart, directeur adjoint du musée, a annoncé mardi 6 juin la vente de deux biens immobiliers faisant partie de l’héritage de Cornelius Gurlitt, son appartement de Munich en Allemagne et sa maison de Salzburg en Autriche.

Des ventes d’œuvres d’art ne sont pas à exclure très prochainement si cela devenait « nécessaire » a ajouté Marcel Bruelhart au Berner Zeitung newspaper. D’autres dépenses sont à prévoir, le paiement des frais d’un ancien avocat de Gurlitt notamment.

La 15 décembre dernier, la Cour d’appel de Munich avait confirmé la capacité à tester du marchand d’art et entériné sa décision de faire du Musée des beaux-arts de Berne son légataire universel. Depuis ce dernier était en litige judiciaire avec Uta Werner, la cousine de Gurlitt, qui contestait cette décision de justice.

Légende photo

Le Musée des beaux-arts de Berne © Photo Kunstmuseum Bern - 2014 - Licence CC BY-SA 4.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque