Dimanche 25 octobre 2020

Inauguration

Le Cneai s’offre une nouvelle vie

Par Maureen Marozeau · Le Journal des Arts

Le 16 octobre 2012 - 619 mots

Rebaptisé « Centre national édition art image », le centre dédié au multiple a rouvert sous une forme réinventée.

CHATOU - Près de dix-huit mois de travaux conduits par l’agence d’architectes Bona Lemercier ont permis la transformation physique la maison Levanneur, un ancien restaurant de l’Île des impressionnistes à Chatou (Yvelines), dans lequel André Derain et Maurice de Vlaminck avaient installé un atelier un siècle plus tôt. Depuis 1997 y est logé le Cneai, centre national d’art contemporain dédié à l’« œuvre média » qui entre aujourd’hui dans sa « seconde époque ». Car, par-delà cette transformation physique, destinée à agrandir ses espaces et mieux accueillir ses visiteurs, le Cneai s’offre une nouvelle identité : le Centre national de l’édition et de l’art imprimé devient le « Centre national édition art image ». Placée sous la direction de Sylvie Boulanger, l’institution change de cap pour mieux embrasser la création contemporaine qui, dès sa conception, intègre la notion de diffusion. Et ouvre ses frontières aux multiples en tous genres : l’impression numérique, la bande sonore, numérique ou vidéographique, l’objet industriel ou artisanal, le tirage photographique, la photocopie…

Pour symboliser cette célébration du multiple, les architectes ont imaginé l’« O.B.U. » (Original Bipolar Unit), un caisson en acier bichromaté décliné ad libitum dans le bâtiment grâce à son système d’assemblage par force magnétique. L’O.B.U. sert aussi bien de marches d’escalier pour relier les étages ou de modules scénographiques que de boîtes d’archives destinées à conserver les collections (totalisant 600 éditions et multiples, et les 11 000 publications d’artistes de la collection « FMRA »).

«Festival Island»
Côté architecture, la circulation a été redessinée, un étage intermédiaire créé, et le sol a été couvert de béton ciré gris clair pour gagner en luminosité. Les détails architecturaux « invisibles », comme les poignées de fenêtres ou la rampe d’escalier formée par des sangles accrochées au plafond, sont d’un noir profond et ponctuent l’édifice « à la manière d’une écriture sur une page blanche ». Le projet artistique et culturel a lui aussi été repensé et la programmation s’organise désormais en scénarios saisonniers. Chaque scénario, inauguré le temps d’un week-end de festivités dénommé « Festival Island », sera constitué des différents « points de vue » de contributeurs de toute nature (auteurs, artistes, éditeurs, chercheurs…).

Pour ce Scénario d’automne inaugural, la dizaine de propositions, de teneur inégale, mêle de grands noms (Yona Friedman, Jef Geys), une théoricienne du design (Alexandra Midal) et de jeunes artistes (Julien Carreyn, Christophe Lemaître et Aurélien Mole…). Le Centre mène aussi des projets d’envergure en coproduction. Il est ainsi l’un des cinq lieux à travers le monde (1) dans lequel l’exposition séminale d’art conceptuel « Art by Telephone » est réactivée. Proposée en 1969 par Jan van der Marck, alors directeur du Museum of Contemporary Art de Chicago, l’exposition a été rebaptisée « Art by Telephone… Recalled » ; à Chatou sont ainsi présentées les œuvres d’Arman, de Mel Bochner, Jan Dibbets, Sol LeWitt et Dennis Oppenheim. En attendant les propositions d’une dizaine d’autres artistes à partir du 15 novembre.

Notes

(1) Le CAPC-Musée d’art contemporain de Bordeaux, l’École supérieure des beaux-arts TALM, Angers ; The Emily Harvey Foundation, New York ; The San Francisco Art Institute.

CENTRE NATIONAL ÉDITION ART IMAGE

Hameau Fournaise, Île des impressionnistes, 78400 Chatou, tél. 01 39 52 45 35, www.cneai.com, du mercredi au dimanche 11h-18h, fermeture annuelle du 21 décembre 2012 au 1er janvier 2013.

- Coût des travaux : 500 000 €
- Financeurs (à parts égales) : Conseil général des Yvelines, dans le cadre de son « plan exceptionnel d’aide au patrimoine 2007-2010 » ; Ville de Chatou ; direction régionale des Affaires culturelles d’Île-de-France ; Conseil régional d’Île-de-France ; Cneai

Légende photo

Le Cneai et la Maison Flottante, Rueil-Malmaison. © Photo : Sébastien Agnetti

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°377 du 19 octobre 2012, avec le titre suivant : Le Cneai s’offre une nouvelle vie

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque