Musée

Le Chat de Geluck aura son musée à Bruxelles

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 24 novembre 2018 - 434 mots

BRUXELLES / BELGIQUE

Le dessinateur belge Philippe Geluck a présenté jeudi son projet de Musée du Chat, qui doit ouvrir à Bruxelles en 2023 pour célébrer son personnage fétiche dont les albums se sont écoulés à des millions d'exemplaires.

Philippe Geluck
Philippe Geluck sortant d'une séance de dédicace lors de l'édition 2010 de la Foire du Livre de Bruxelles
Photo M0tty

Le musée du Chat et du dessin d'humour sera situé en plein centre historique de la capitale belge, non loin du Palais royal, dans un immeuble contemporain dont la construction à partir de 2020 sera financée par la région Bruxelles-Capitale. Devant la presse, le dessinateur et le ministre-président de la région, Rudi Vervoort, ont signé jeudi la convention de partenariat qui doit donner naissance au projet, estimé à 16 millions d'euros, selon un communiqué de la région.

Pour Philippe Geluck, ce musée est "la réalisation d'un rêve d'enfant". Il permettra à Bruxelles, cité natale du dessinateur, de devenir "la troisième ville du cartoon en Europe", après Londres et Bâle (Suisse) où se situe un musée de la caricature et du dessin d'humour.

Le Chat de Geluck exposé à Art Elysées 2018 chez Huberty & Breyne Gallery (Paris / Bruxelles)
Le Chat de Geluck exposé à Art Elysées 2018 chez Huberty & Breyne Gallery (Paris / Bruxelles)
© photo Ludosane

Sur 4.000 m2, dans un immeuble de sept niveaux conçus par l'architecte belge Pierre Hebbelinck, le futur musée comportera trois sections principales. La première retracera les 40 ans de vie du Chat - créé par Geluck en 1983 - par le biais de multiple supports (écrans, sculptures, planches, croquis etc). Les deux autres sections seront consacrées à des artistes admirés par le Belge : des peintres et plasticiens d'un côté, Picasso, César, Soulages, des dessinateurs de l'autre, qui auront droit à des "expositions hommages" temporaires.

Parmi les dessinateurs de BD, Philippe Geluck souhaite honorer notamment l'Américain Gary Larson, les Français Sempé et Siné (dont il était un proche) ou encore les Belges Kroll et De Moor. Pour constituer les collections du futur musée, Geluck va faire don de tableaux, sculptures et dessins du Chat. Il s'engage d'autre part à apporter 4,5 millions d'euros pour financer les aménagements intérieurs, une somme collectée auprès de sponsors et mécènes, représentant environ un quart de l'investissement total.

Depuis 1983, vingt-et-un albums du Chat ont été publiés, les ventes atteignant 14 millions d'exemplaires en intégrant les livres, best-of, agendas etc., selon l'éditeur Casterman. La notoriété de Geluck a explosé en France lorsqu'il est devenu, dans les années 1990, chroniqueur dans une émission de télévision animée chaque dimanche par Michel Drucker, avec qui il a travaillé douze ans.

L'architecte retenu pour le musée, Pierre Hebbelinck est lui aussi connu en France, notamment parce qu'il a été choisi cette année pour transformer le musée Guimet de Lyon en un lieu dédié à la danse et aux arts du cirque, à l'horizon 2021.

Cet article a été publié par l'AFP le 22 novembre 2018.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque