L’autre musée de Bilbao

Les Beaux-arts inaugurent de nouveaux aménagements

Le Journal des Arts

Le 9 novembre 2001

Le Musée des beaux-arts de Bilbao inaugure en novembre son extension et ses nouveaux aménagements. Il propose également un accrochage entièrement renouvelé de ses collections. Cette institution, l’une des plus importantes de la Péninsule, entend devenir un lieu de dialogues entre art ancien et art contemporain, et s’ouvrir aux nouvelles interprétations.

BILBAO - Inauguré en 1914, le Musée des beaux-arts de Bilbao fait partie des musées les plus importants d’Espagne avec le Prado, le Musée national de Catalogne et celui des beaux-arts de Séville. Sa collection comprend de nombreux chefs-d’œuvre, des peintures anciennes (Ribera, Goya, Zurbaran, Le Greco ou Van Dyck), des tableaux modernes de l’école basque (Regoyos, Zuloaga, Iturrino, Arteta, Solana) et des œuvres contemporaines de Bacon, Tàpies, Oteiza ou Chillida.

À l’issue de trois années de travaux, le Musée des beaux-arts de Bilbao est sur le point d’inaugurer son nouvel aménagement réalisé par Luis Maria Uriati, professeur d’architecture à l’université de Navarre. Outre des équipements tels qu’une bibliothèque, un auditorium, un centre pédagogique et un restaurant, le musée s’est doté de nouveaux espaces d’exposition temporaires qui portent la surface totale de l’institution à plus de 14 000 m2. Lancé en 1997, le concours pour la rénovation et l’extension du musée qui regroupe deux édifices datant de 1945 et 1970, a été tranché par un jury composé d’Álvaro Líbano, de Norman Foster et de Rafael Moneo.

Bouleverser les critères chronologiques
En poste depuis 1996, le directeur du musée, Miguel Zugaza, a tenu à ce que l’institution ne ferme pas ses portes pendant toute la durée des travaux. Financé par le gouvernement régional basque, le conseil général de Biscaye et la municipalité de Bilbao, l’ensemble des travaux a atteint un budget de quelque 2 500 millions de pesetas (98,5 millions de francs). Les salles d’exposition BBK (Bilbao Biscaia Kutxa, la banque qui les a parrainées) accueilleront principalement des œuvres sur papier et des photographies.

Au-delà de l’intervention architecturale, cette inauguration augure un nouvel accrochage des œuvres. En effet, à l’image du MoMA de New York et de la Tate Modern de Londres, la collection permanente du Musée de Bilbao sera dorénavant présentée de façon temporaire. Tous les ans, un nouvel accrochage proposera une interprétation inédite en s’appuyant sur “des liens thématiques, formels ou purement poétiques”, selon le directeur. Une salle propose ainsi actuellement la confrontation entre deux œuvres sur bois d’époque romane, une sculpture d’Alberto Sanchez et une peinture d’Ortega Muñoz. En bouleversant les critères historiques et chronologiques, le Musée des beaux-arts de Bilbao favorise de nouvelles interprétations artistiques et constitue un pôle original dans le panorama esthétique espagnol.

Inauguration le 10 novembre, Musée des beaux-arts, Plaza del Museo 2, Bilbao, tél. 34 94 439 60 60, tlj sauf lundi 10h-20h

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°136 du 9 novembre 2001, avec le titre suivant : L’autre musée de Bilbao

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque