Vendredi 26 février 2021

Patrimoine - Grands sites

L’arène du Colisée va être réaménagée

Par Olivier Tosseri, correspondant à Rome · Le Journal des Arts

Le 1 février 2021 - 687 mots

ROME / ITALIE

Un sol amovible permettra aux visiteurs d’observer l’entièreté du lieu depuis le centre de l’arène qui pourra accueillir des concerts et des représentations théâtrales. L’État italien va allouer un budget de 18,5 millions d’euros à ce projet.

Le Colisée de Rome. © FeaturedPics, 2020, CC BY-SA 4.0
Le Colisée de Rome.
© FeaturedPics, 2020

Rome. Les amateurs de combats de gladiateurs ne seront bientôt plus obligés de faire appel à leur imagination. L’arène, partie centrale du Colisée où se déroulait l’un des spectacles les plus courus de la Rome antique, sera reconstruite. Un appel à candidature a été lancé par Invitalia, l’agence nationale dirigée par le ministère de l’Économie chargée du développement des entreprises et de la promotion des investissements. Les offres seront reçues jusqu’à la date du 1e février 2021 pour faire débuter dans le courant de l’année un chantier dont le budget a été fixé à 18,5 millions d’euros par le Mibact (ministère des Biens et Activités culturels et du Tourisme).

Le nombre de visiteurs du monument le plus emblématique d’Italie n’a cessé de croître ces dernières années pour frôler les 8 millions en 2019. Le plus grand amphithéâtre sous l’Empire romain (188 m sur 156, pour une hauteur de 48,5 m), inauguré en 80 apr. J.-C. sous Titus après seulement huit années de travaux, avait retrouvé son lustre d’antan après une campagne de restauration de trois ans qui s’était achevée en 2016. Il va maintenant recouvrer son sol originel.

« La reconstruction de l’arène du Colisée est une grande idée qui a fait le tour du monde, s’est réjoui le ministre de la Culture Dario Franceschini. On parle d’une intervention de haute technologie qui offrira aux visiteurs la possibilité non seulement de découvrir les souterrains comme aujourd’hui, mais aussi de contempler la beauté du Colisée depuis le centre de l’arène. » Dario Franceschini soutient cette idée lancée en 2014 par l’archéologue Daniele Manacorda qui souhaitait redonner au monument le plancher qui couvrait son arène jusqu’à la seconde moitié du XIXe siècle avant qu’il ne soit retiré pour faciliter les recherches archéologiques. Le projet est inséré l’année suivante dans le plan stratégique des grands projets culturels du Mibact.

« L’objectif est de rendre la surface du sol de l’arène du Colisée à nouveau utilisable et d’identifier une solution technologique compatible et réversible pour couvrir les zones souterraines, a détaillé Dario Franceschini. Les interventions devront être réalisées de manière à offrir à la fois la perception du sol de l’arène sur lequel les jeux ont eu lieu et la vision du système complexe de structures et de mécanismes en dessous. » Le système devra être réalisé de sorte à pouvoir être activé dans des temps très brefs, afin d’être utilisé plusieurs fois par jour. « Nous suivrons tout de très près. Chaque décision devra être examinée avec nous », a insisté Alfonsina Russo, la directrice du Parc archéologique du Colisée, qui assure que le monument le plus visité de la Péninsule restera accessible au public pendant les travaux. Si la pandémie le permet…

Le « nouveau Colisée » le sera dans tous les sens du terme avec l’organisation prochaine de concerts et représentations théâtrales en son sein. Il n’est pas précisé si le public devra dresser le pouce ou le renverser pour donner son avis à l’issue du spectacle auquel il aura assisté.

Le mausolée d’Auguste a été restauré à Rome 

Rome se dotera d’un nouveau musée en mars 2021 : le mausolée d’Auguste. Le chantier de restauration du plus grand sépulcre circulaire antique encore debout s’est achevé en décembre 2020. Il concernait près de la moitié des 13 000 mètres carrés de murs visibles aujourd’hui datés de la construction originale. L’autre moitié avait été restaurée dans les années 1930 sous le régime mussolinien qui avait lancé de vastes travaux pour exalter les vestiges de la Rome antique. Le mausolée a connu au fil des siècles plusieurs usages, passant d’une tombe à un château, d’un jardin suspendu à une salle de concert pendant le premier tiers du XXe siècle. Après des décennies d’abandon, le projet de réhabilitation du monument avait été lancé en 2007 avec plus de 4 millions d’euros de financements publics. L’achèvement des travaux était prévue à l’origine pour 2014 à l’occasion du bimillénaire de la disparition du premier empereur romain.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°559 du 22 janvier 2021, avec le titre suivant : L’arène du Colisée va être réaménagée

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque