Histoire - Restauration

La statue de Napoléon de retour jeudi devant la mairie de Rouen

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 28 juillet 2022 - 334 mots

ROUEN

La statue équestre de Napoléon sera replacée jeudi sur son socle devant l'hôtel de ville de Rouen après des travaux de restauration d'un montant de plus de 280 000 euros, a annoncé mercredi la mairie dans un communiqué.

Statue de Napoléon, avant sa restauration, Place de l'Hôtel de Ville, Rouen, Normandie. © Gilles Targat, 2017 / Photo12 via AFP
Statue de Napoléon, avant sa restauration, Place de l'Hôtel de Ville, Rouen, Normandie.
© Gilles Targat, 2017 / Photo12 via AFP

Les travaux avaient été lancés fin août dernier après la découverte d'une fissure, menaçant la stabilité de la statue, sur l'une des pattes postérieures du cheval monté par Napoléon, selon le communiqué.

Le parti de restauration retenu par l'architecte a été « de restaurer la statue ainsi que les ornements en bronze du socle dans leur état d'origine, à savoir la restitution de la patine sombre noire satinée ».

« comme nous nous y étions engagés dès le début du mandat, nous avons restauré la statue de Napoléon pour près de 300 000 euros d'argent public (...). Il s'agit (...) d'un des investissements les plus importants de la ville pour son patrimoine », rappelle le maire (PS) et président de la Métropole Rouen Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol.

A l'issue d'une votation citoyenne en décembre dernier, « 68 % des rouennais avaient exprimé leur souhait que la statue retrouve sa place initiale, face à l'hôtel de ville. (...) les urnes ont parlé et nous pouvons être fiers d'avoir mené cet exercice démocratique », se félicite l'élu, précisant que l'inscription de la statue en décembre dernier au titre des monuments historiques constitue « une étape importante pour la préservation et la valorisation de ce monument ».

Revenant sur la polémique qui, avant la votation citoyenne, avait secoué la ville à propos de cette statue que la mairie avait envisagé un temps de déplacer après restauration, M. Mayer-Rossignol ajoute: « contrairement aux propos haineux tenus par quelques médiocres polémistes, on est loin d'un déboulonnage! ».

A la place de la statue de Napoléon, la municipalité avait évoqué un temps la possibilité d'installer, devant l'hôtel de ville, une statue en hommage à la militante féministe Gisèle Halimi.

Le coût total des travaux de restauration est de 281 396,57 euros TTC, a précisé la municipalité.

Cet Article a été publié par L'AFP Le 27 Juillet 2022.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque