Mardi 10 décembre 2019

Musée

La fondation Marciano ferme ses portes brutalement

Par Jinane Dolbec · lejournaldesarts.fr

Le 18 novembre 2019 - 388 mots

LOS ANGELES / ETATS-UNIS

Le musée des propriétaires de Guess a fermé quelques jours après que ses employés ont déclaré vouloir créer un syndicat.

La fondation Marciano sur le Wilshire Boulevard à Los Angeles. © Marciano Art Foundation.
La fondation Marciano sur le Wilshire Boulevard à Los Angeles.
© Marciano Art Foundation.

Maurice et Paul Marciano, à l’origine de la marque de jean Guess ont fondé en 2017 un musée privé, la Fondation d’art Marciano, afin d’y exposer leur collection d’art contemporain et de soutenir la jeune scène artistique californienne en pleine expansion.

Mais ce « généreux » projet n’a pas duré longtemps. La Fondation a fermé ses portes le 7 novembre dernier, peu après que les employés ont annoncé leur intention de se constituer en syndicat. Ils souhaitent en particulier une revalorisation de leur salaire. « Nous sommes payés au salaire minimum (14,25 $ de l’heure) mais ce qu’on attend de nous, c’est plus qu’un salaire minimum typique », a expliqué l’une des employées du service visiteurs au Los Angeles Times.  « On nous demande de faire des recherches sur les œuvres exposées et que nous transmettions ces connaissances aux visiteurs. » 

A la suite de cette annonce, le musée a indiqué que le musée serait fermé jusqu’à nouvel ordre, en précisant qu’il n’y avait pour le moment aucun projet de réouverture. Aucune explication n’a été donnée, si ce n’est celle d’une trop faible fréquentation des espaces d’exposition ces dernières semaines. 

Les employés voient dans cette fermeture soudaine une manœuvre illégale. « Cela montre qu’ils préféreraient fermer leur institution plutôt que d’augmenter les salaires » a déclaré Spencer Longo, ancien employé du musée, au Los Angeles Times. Or, selon la loi fédérale aux Etats-Unis, les employeurs ne peuvent pas « congédier ou prendre de mesures défavorables contre les employés parce qu’ils appuient un syndicat ou participent à des activités syndicales. » 

Le musée privé est installé dans un ancien temple franc-maçon écossais sur le Wilshire boulevard à Los Angeles. Acheté pour 8 millions de dollars, le bâtiment a nécessité d’importants travaux de restauration. Selon le site Internet de la fondation, le lieu, avec ses quatre niveaux et ses 90 000 mètres carrés exploitables, n’a rien à envier aux nombreux musées d’art contemporain de la ville.

L’entrée du musée – quand il était ouvert - était gratuite, sous réserve de s’inscrire sur le site pour obtenir un horaire d’entrée afin d’admirer près de 1 500 oeuvres dont des celles d’artistes tels que Paul McCarthy, Takashi Murakami ou Danh Vo. Et par la même occasion d’accroître la valeur de ces œuvres privées.
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque